Forum réserve opérationnelle

Nouvelle adresse du forum : SERVIR & DEFENDRE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 LE PORT DE DECORATIONS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Commandant Mouss
Général de corps d' armée
Général de corps d' armée


Nombre de messages : 874
Age : 56
Localisation : SOMME 80
Date d'inscription : 29/04/2007

MessageSujet: LE PORT DE DECORATIONS   Dim 17 Juin - 9:35

Ordre dans lequel les décorations officielles françaises doivent être portées:

Selon l'instruction ministérielle n° 8803/MINDEF/CAB du 5 mars 1996.

> Légion d'honneur.

> Croix de la libération

> Médaille militaire.

> Ordre national du mérite.

> Croix de guerre 1914-1918.

> Croix de guerre 1939-1945,

> Croix de guerre des théâtres d'opérations extérieures,

> Croix de la valeur militaire,

> Médaille de la résistance française,

> Médaille des évadés,

> Croix du combattant volontaire 1914-1918,

> Croix du combattant volontaire 1939-1945,

> Croix du combattant volontaire de la résistance,

> Croix du combattant,

> Médaille de la gendarmerie nationale,

> Ordre du mérite maritime,

> Médaille de l'aéronautique,

> Médaille d' outre-mer (ex-médaille coloniale),

> Médaille de la défense nationale,

> Médaille des services militaires volontaires,

> Médaille de la reconnaissance française,

> Médaille commémorative interalliée dite « médaille de la victoire »,

> Médaille commémorative du Maroc,

> Médaille commémorative française de la Grande Guerre,

> Médaille commémorative d'Orient ou des Dardanelles,

> Médaille commémorative de Syrie, Cilicie,

> Médaille-commémorative des services volontaires dans la France libre,

> Médaille commémorative de la guerre 1939-1945,

> Médaille commémorative du Levant,

> Médaille commémorative de la campagne d'Italie,

> Médaille commémorative de la campagne d'Indochine,

> Médaille commémorative des opérations de l'Organisation des Nations Unies en Corée,

> Médaille commémorative des opérations de sécurité et de maintien de l'ordre en Afrique du Nord,

> Médaille commémorative française des opérations du Moyen-Orient,

> Médaille commémorative française des opérations en Centre-Europe (ex-Yougoslavie),

> Médaille d'honneur des personnels civils relevant du ministère de la défense,

> Médaille d'honneur pour acte de courage et de dévouement,

> Médaille d'honneur du service de santé des armées;

Ces décorations, sauf celles qui se portent régulièrement en sautoir, sont fixées dans cet ordre sur le côté gauche de la poitrine.

Les décorations étrangères sont portées, sans ordre imposé, à la suite et à gauche des décorations françaises.

Les insignes à l'effigie de la république doivent présenter la face sur laquelle se trouve cette effigie.

En aucun cas les médailles d' association peuvent être portées en même temps que les médailles officielles citées ci-dessus.

OK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-François BRILLANT
Admin
Admin


Nombre de messages : 4963
Localisation : Derrière mon APN
Date d'inscription : 13/03/2006

MessageSujet: Re: LE PORT DE DECORATIONS   Dim 17 Juin - 18:25

Ayez pitié d'un pauvre vieillard Basketball

Comme je l'ai écrit par ailleurs, nous ne pourrons pas multiplier les rubriques à l'infini...

RGW avait, en son temps, entamé un sujet (peut être pas idéalement situé dans le sommaire...)

C'est là que ça se tient :

http://alsacereserve.jeun.fr/Informations-sur-la-reserve-operationnelle-c6/La-vie-du-reserviste-f20/Cursus-statut-formations-devoirs-et-obligations-f32/Les-decorations-t90.htm

_________________
S + KOH - Souffre et Potasse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Commandant Mouss
Général de corps d' armée
Général de corps d' armée


Nombre de messages : 874
Age : 56
Localisation : SOMME 80
Date d'inscription : 29/04/2007

MessageSujet: Re: LE PORT DE DECORATIONS   Dim 17 Juin - 20:15

Jean-François BRILLANT a écrit:

Ayez pitié d'un pauvre vieillard Basketball

Comme je l'ai écrit par ailleurs, nous ne pourrons pas multiplier les rubriques à l'infini...




Ok j'veux bien, mais les endroits où je voulais déposer l'article sont verrouillés ! scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-François BRILLANT
Admin
Admin


Nombre de messages : 4963
Localisation : Derrière mon APN
Date d'inscription : 13/03/2006

MessageSujet: Re: LE PORT DE DECORATIONS   Dim 17 Juin - 23:00

Je sais, je sais...

Ce qui n'empêche pas de "transiter" par "j'sais pas où l'mettre" puis de le déplacer.

A l'origine, un certain nombre de sujets ont été verrouillés pour éviter les débordements et dérives auxquels nous avions assisté sur d'autres forums...

Comme je l'ai déjà écrit, il nous faut remodeler le sommaire en profondeur... peut-être même envisager un "saucissonnage" du forum en deux ou trois forums différents, avec des thèmes spécialisés...

_________________
S + KOH - Souffre et Potasse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
richard GAUTIER
1e classe
1e classe


Nombre de messages : 29
Age : 57
Localisation : Entre la Sainte Victoire et la Sainte Baume
Date d'inscription : 23/09/2006

MessageSujet: Re: LE PORT DE DECORATIONS   Lun 18 Juin - 13:30

OK, mais dans le post, il me semble qu'il manque une déco qui a son importance :"La médaille des Blessés".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.5escdu1-11.info
Jean-François BRILLANT
Admin
Admin


Nombre de messages : 4963
Localisation : Derrière mon APN
Date d'inscription : 13/03/2006

MessageSujet: Re: LE PORT DE DECORATIONS   Lun 18 Juin - 13:55

LA MEDAILLE DES BLESSES

Symbole
La médaille française des blessés de guerre présente quelques particularités.

Tout d’abord, sa dénomination, s’agit-il d’une médaille, ou d’un insigne : la discussion n’est pas close.

Nul ne conteste que les blessés au combat ou en service commandé devant l’ennemi, qui ont été marqués dans leur chair, méritent reconnaissance.

Si l’on se réfère strictement aux textes, un blessé militaire devrait arborer une petite étoile émaillée, de couleur rouge, agrafée sur le ruban de la médaille commémorative du conflit au cours duquel la blessure a été reçue.

Cela n’est pas très valorisant, d’autant que les médailles commémoratives voient déjà, généralement, leur ruban orné d’une large barrette métallique mentionnant le conflit correspondant.

Une médaille spécifique a donc été créée, constituée, comme toutes les décorations, d’un ruban auquel est suspendue une grande étoile rouge, à cinq branches, sur un champ d’or, de forme circulaire..

Le plus souvent, c’est cette médaille spécifique, mieux représentative, qui est portée, tant par les blessés militaires, que par les blessés de guerre, civils, la couleur étant toutefois différente, pour ces derniers.

Textes législatifs et réglementaires
Les textes régissant l’attribution de la médaille des blessés, ou « insigne des blessés », sont :

Le décret du 27 juillet 1916, instituant l’insigne des blessés militaires.
Le décret du 1er juillet 1918, instituant l’insigne des blessés civils.
L’article R46 du Code de la légion d’Honneur, assimilant les maladies contractées par les résistants déportés, à des blessures de guerre.

Titres et justificatifs

Une deuxième particularité de la médaille des blessés est que, contrairement aux autres distinctions, il n’y a aucun diplôme délivré par les autorités militaires ou civiles, pour une telle décoration.

Néanmoins, il existe un titre, indiscutable, qui est le certificat d’homologation de blessure de guerre ou en service commandé, qui donne, lorsqu’on le détient, le droit au port de l’insigne.

Mais d’autres titres, comme des justificatifs hospitaliers, ou des rapports officiels permettent sans autre formalité, de porter la médaille des blessés.

Cette situation manque certainement de clarté et il serait sain que les conditions officielles d’attribution de la médaille des blessés fussent enfin mieux définies.

Modalités des candidatures
Comme indiqué plus avant, il n’y a pas de diplôme portant attribution de la médaille ou de l’insigne des blessés, militaires ou civils.

Cependant, il existe un certificat d’homologation qui peut être demandé aux autorités détenant les pièces matriculaires de l’intéressé.
La demande d’homologation de blessure doit être étayée par des justificatifs, tels que des extraits de registres d’hôpitaux, des rapports de l’unité, ou encore, des témoignages écrits des personnes qui se trouvaient sur place au moment des faits.

Il n’existe aucune date de forclusion en la matière : le certificat d’homologation peut être demandé et obtenu, plus de 30 ans après les faits considérés, dans la mesure ou ceux-ci peuvent encore être établis.

Autre particularité
Le « vide » réglementaire qui entoure les conditions d’attribution de la médaille (ou de l’insigne des blessés) pourrait laisser à penser que dans l’esprit des législateurs, avoir reçu une blessure au combat ou en service commandé est moins glorieux qu’une action d’éclat, voire moins important que d’avoir servi dans une unité combattante, cette impression étant renforcée par le fait que selon les spécialistes, la médaille des blessés se porte, après la médaille commémorative correspondante.

Comme si, a priori, le fait d’avoir été blessé au combat relevait d’un manque de chance, plutôt que d’un acte de courage auquel il convient, ipso facto, de rendre hommage.

Au deuxième degré, on voit qu’il n’en est rien : une blessure de guerre homologuée, ou dûment officialisée, est considérée comme un titre de guerre privilégié pour les candidats à l’O.N.M., à la Médaille Militaire, ou à la Légion d’Honneur, et ce, sans condition d’ancienneté de service.

Ainsi, sur ce plan, on constate qu’une blessure de guerre ou en service commandé, peut avoir la même importance qu’une citation à l’ordre de l’armée, ce qui est, tout bien considéré, une compensation de nature à mettre un peu de baume, sur la blessure.


Source :
http://www.fncv.com/decorations/13_medaille_blesses.html

Sauf erreur de ma part, la place de la "Médaille des blessés" n'est pas prévu dans le classement des décorations, pour la simple raison qu'elle n'est pas considérée comme une décoration.

_________________
S + KOH - Souffre et Potasse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-François BRILLANT
Admin
Admin


Nombre de messages : 4963
Localisation : Derrière mon APN
Date d'inscription : 13/03/2006

MessageSujet: Re: LE PORT DE DECORATIONS   Lun 18 Juin - 14:02

UNE DECORATION POUR LES BLESSES DE GUERRE

INSIGNE OU MEDAILLE ?

La première décoration française pour les blessés a été créée sous forme d’une médaille après la révolution de 1848.

Elle était en argent et représentait "La Liberté" tenant un drapeau (qui devait être tricolore à la suite de l’intervention de Lamartine contre le drapeau rouge !) avec l’inscription : République française. Son revers portait les dates "22-23-24 février 1848" ainsi que la légende "Blessé pour la liberté" et le nom du titulaire. Le ruban était rouge bordé à droite de 2 filets blanc et bleu. Il se pourrait qu’elle fut accordée aussi bien aux blessés civils qu’aux blessés militaires victimes de cette période révolutionnaire en France qui, par la suite, enflamma toute l’Europe.

Dans les différentes guerres et campagnes, que ce soit sous le second Empire ou sous la République, aucune décoration spécifique aux blessés militaires ne vit le jour. C’est pendant la Grande Guerre que fut créé officiellement le 27 juillet 1916 sur décision de la Chambre des Députés (ancien nom de l’Assemblée Nationale) et mis en application par une circulaire du 11 décembre 1916, un insigne et non une médaille, pour les militaires ayant reçu une blessure de guerre. Cet insigne spécial ayant la forme d’une barrette portait une petite étoile à 5 branches en émail rouge sur un ruban à raie centrale rouge avec 2 raies jaunes, 4 raies bleues et 8 raies blanches.

A la fin de cette guerre, apparut une médaille des civils blessés de guerre qui n’avait pas un caractère officiel comme de nombreuses médailles commémoratives de cette époque. Elle comportait une étoile à 5 branches en émail blanc avec une couronne de feuillage dorée apparaissant entre ses branches. Elle était reliée par un simple anneau à un ruban bleu avec 3 raies jaunes sur lequel était fixé une petite étoile à 5 branches en émail blanc pour chaque blessure reçue.

C’est alors que vers l’année 1920, l’insigne officiel des blessés de la guerre de 1914-1918 fut peu à peu remplacé chez les anciens combattants par la médaille non officielle des blessés militaires, imitation de celle que portaient les civils blessés de guerre. Son ruban était aux couleurs de celui de l’insigne officiel des blessés militaires de guerre et il portait aussi une petite étoile à 5 branches en émail rouge pour chaque blessure reçue.

En ce qui concerne la médaille, il y eut de nombreuses variantes dont les 2 principales sont :
La même médaille que pour les blessés civils de guerre, mais avec l’étoile en émail rouge.
Le modèle dont l’étoile rouge est entourée d’une couronne de feuilles de chêne à gauche et de laurier à droite. Cette couronne peut être ouverte ou fermée.

Dans le livre des décorations officielles françaises, figure enfin le texte suivant qui rendrait non réglementaire la médaille des blessés militaires et n’autoriserait pas son port à la suite des décorations françaises :

Conformément à l’article 2 de la loi du 8 novembre 1952 réglementant le port de l’insigne des blessés de guerre, tout militaire, ayant reçu une blessure de guerre au cours d’une campagne, est autorisé à porter sur la médaille commémorative de la dite campagne une barrette portant une étoile à cinq branches émaillée de rouge vif analogue à celle qui constitue l’insigne des blessés Le texte ci-dessus précise bien qu’il s’agissait jusqu’ici d’un insigne et non d’une médaille.


Source :
http://www.farac.org/php/article.php3?id_article=203

Feu "Lulu le Colo" portait les stigmates de 17 blessures de guerre. Je ne l'ai jamais vu porter la "Médaille des blessés"...

_________________
S + KOH - Souffre et Potasse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LE PORT DE DECORATIONS   Aujourd'hui à 3:12

Revenir en haut Aller en bas
 
LE PORT DE DECORATIONS
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ORDRE du PORT des DECORATIONS
» Un faux médaillé jugé jeudi à Evry pour "port illégal de décorations"
» Les navires Allemand dans le port d'Ostende de 1940 à 1944
» PORT VENDRES 42°31 N - 03°07 E
» Entrée dans le port d'Ostende

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum réserve opérationnelle :: Informations sur le forum :: J'sais pas où l'mettre...-
Sauter vers: