Forum réserve opérationnelle

Nouvelle adresse du forum : SERVIR & DEFENDRE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 PA de sécurité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
halboulet
1e classe
1e classe


Nombre de messages : 31
Date d'inscription : 07/09/2006

MessageSujet: Re: PA de sécurité   Dim 19 Aoû - 12:53

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
halboulet
1e classe
1e classe


Nombre de messages : 31
Date d'inscription : 07/09/2006

MessageSujet: Re: PA de sécurité   Dim 19 Aoû - 13:05

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Panzer
Ministre de la Défense
Ministre de la Défense
avatar

Nombre de messages : 1539
Age : 27
Date d'inscription : 15/06/2007

MessageSujet: Re: PA de sécurité   Dim 19 Aoû - 13:35

halboulet a écrit:
[rien]
Je suis d'accord !

halboulet a écrit:
[rien]
Là aussi !

dehors
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
halboulet
1e classe
1e classe


Nombre de messages : 31
Date d'inscription : 07/09/2006

MessageSujet: Re: PA de sécurité   Dim 19 Aoû - 13:39

Je vais essayé de répondre au post de mdlBVG en plusieurs points
Primo:lorsque l'on se trouve armé dans une P4,sur l'autoroute,on se trouve (généralement) en mission et sur le trajet (généralement aussi) de la dite mission.Quand on rentre chez soit avec son arme de service ou tout autre matériel mis à sa disposition par les armée de la république la veille d'un départ en mission on ne se trouve pas dans la situation citée plus haut et donc vous n'etes pas couvert en cas de PB.

Secundo:Le fait d'être militaire et de connaitre (ou être censé connaitre) les armes n'est pas un argument qui tient longtemps la route devant un juge,et peut même une circonstance aggravante devant certains réprésentants de cette noble corporation qui compte, comme d'autre, quelques antimilitaristes notoires dans ses rangs.

Tertio:être réveillé à 05 h00 quand on est OP ou armurier de permanence fait partie de ce que l'on appelle les grandeurs et servitudes du métier des armes

Quarto:Les lois de la confédération helvétique ne sont pas (malheureusement dans le cas qui nous intéresse) les mêmes que celle en vigeur en France

Quinto: il reste le "plan B" à savoir faire "comme d'hab" et se tenir pret à en assumer les conséquences en cas de clash

Sexto: Je ne suis pas juriste mais je me suis basé sur des expériences "vécues" pour repondre à MDLBVG
tertio:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MDL BVG
Maréchal de France
Maréchal de France
avatar

Nombre de messages : 1098
Age : 42
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: PA de sécurité   Dim 19 Aoû - 20:07

halboulet a écrit:
Je vais essayé de répondre au post de mdlBVG en plusieurs points
Primo:lorsque l'on se trouve armé dans une P4,sur l'autoroute,on se trouve (généralement) en mission et sur le trajet (généralement aussi) de la dite mission.Quand on rentre chez soit avec son arme de service ou tout autre matériel mis à sa disposition donc ce qui veut dire bon de perception signé par le CDU, donc tu as les autorisations nécessaires et il consière que tu es en mission par les armée de la république la veille d'un départ en mission on ne se trouve pas dans la situation citée plus haut et donc vous n'etes pas couvert en cas de PB.

Secundo:Le fait d'être militaire et de connaitre (ou être censé connaitre) les armes n'est pas un argument qui tient longtemps la route devant un juge,et peut même une circonstance aggravante devant certains représentants de cette noble corporation qui compte, comme d'autre, quelques antimilitaristes notoires dans ses rangs.
cela faisait longtemps que le syndrome de persécution n'était pas revenu

Tertio:être réveillé à 05 h00 quand on est OP ou armurier de permanence fait partie de ce que l'on appelle les grandeurs et servitudes du métier des armes Ce n'est pas parce qu'on a l'habitude de faire de conneries qu'il faut continuer de les faire par principe (cela me rappelle les cadres tactiques du pays rouge effectuant une marche à l'ennemi qu'il fallait combattre dans le milieu des années 90)

Quarto:Les lois de la confédération helvétique ne sont pas (malheureusement dans le cas qui nous intéresse) les mêmes que celle en vigueur en France ah bon??? un exemple Halboulet, un exemple.....


Quinto: il reste le "plan B" à savoir faire "comme d'hab" et se tenir pret à en assumer les conséquences en cas de clash 100% OK

Sexto: Je ne suis pas juriste mais je me suis basé sur des expériences "vécues" pour repondre à MDLBVG
tertio:

Je crois que je commence à comprendre ton pseudo tape gueule tape gueule


ce que je veux dire, c'est qu'il faut peut-être cesser de voir le mal partout et le danger à tous les coins de rue.

En dehors de la notion juridique, si tu as des mun d'un coté et ton PA en plusieurs parties dans d'autres côtés, où est le danger?

Maintenant, avec des si, si, si...........

Mais à chacun de prendre ses responsabilités. Perso, cela ne me dérangerait pas mais je peux concevoir que si certaines personnes se sentent mal à l'aise, effectivement, il faut mieux laisser le Pa à l'armurerie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MDL BVG
Maréchal de France
Maréchal de France
avatar

Nombre de messages : 1098
Age : 42
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: PA de sécurité   Dim 19 Aoû - 20:10

J'oubliais, le plus simple pour ne pas se prendre la tête:

Avoir un permis de détention en étant tireur officiel dans un club de tir officiel affilié FFT..........

Tu auras donc un verrou d'arme pour le transport et un coffre à la maison tout en ayant les autorisations nécessaires.


Comme l'a dit David...........

J'me casse ABC


Dernière édition par le Dim 19 Aoû - 20:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MDL BVG
Maréchal de France
Maréchal de France
avatar

Nombre de messages : 1098
Age : 42
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: PA de sécurité   Dim 19 Aoû - 20:16

pinpon6870 a écrit:
bonjour,

Légitime défense

Principe


Tout individu a le droit de se défendre et de porter des coups s'il est agressé de façon soudaine et imprévisible et qu'il se trouve dans l'impossibilité de faire appel aux forces de l'ordre.

Exemple : se défendre contre l'auteur d'un vol usant de violences.



Situations de non légitime défense


Un individu peut être poursuivi en justice :

s'il réagit après une attaque alors que son agresseur s'est retiré. Cette réaction est considérée comme une vengeance,

s'il anticipe une agression future et incertaine.



Caractéristiques de la légitime défense


être nécessaire (il n'y a pas d'alternative),

être proportionnée à l'attaque,

correspondre à une nécessité impérieuse (ne pas avoir le temps d'appeler la police).

La provocation ne justifie pas le recours à la légitime défense, le tribunal peut toutefois admettre des circonstances atténuantes et réduire la peine.



Pour toute information, s'adresser :


au service d'accueil et de renseignements du tribunal de grande instance,

au service de consultation gratuite des avocats (se renseigner auprès de la mairie, du tribunal d'instance ou de grande instance).


Références: articles 122-5 à 122-7 du Code Pénal

Il s'agit là des notions "civiles" de la légitime défense applicables naturellement aux militaires, mais je pense qu'il faut y ajouter la notion de ZMS, qui elle n'existe pas dans le civil.

Je m'explique:

un homme rentre dans votre maison, vous tirez dessus et le tuez: il ne s'agit pas de légitime défense et vous êtes mal......

un homme rentre dans un local ou vous êtes avec votre Pa de sécurité en garde faisceaux d'armes. Vous faites les sommations règlementaires et ouvrez le feu, vous êtes dans votre droit (notion de ZMS temporaire)


Mais, comme a dit JFB, bien valider avec les juristes. Tiens nous au courant DL

J'me casse ABC
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rouge
Sergent
Sergent


Nombre de messages : 180
Localisation : hte savoie
Date d'inscription : 14/03/2006

MessageSujet: Re: PA de sécurité   Dim 19 Aoû - 21:44

MDL BVG a écrit:
J'oubliais, le plus simple pour ne pas se prendre la tête:

Avoir un permis de détention en étant tireur officiel dans un club de tir officiel affilié FFT..........

Tu auras donc un verrou d'arme pour le transport et un coffre à la maison tout en ayant les autorisations nécessaires.


Comme l'a dit David...........

J'me casse ABC

ca ne fonctionne pas comme cela

tu recois une détention pour chaque armes de 1ere et 4ème catégorie que tu détiens
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://src.ch
pinpon6870
1e classe
1e classe
avatar

Nombre de messages : 20
Age : 45
Localisation : Colmar
Date d'inscription : 08/08/2007

MessageSujet: Re: PA de sécurité   Dim 19 Aoû - 22:38

N'oublions pas cher amis
Que le statut de réserviste, ou d'active ne nous soustrait pas au lois de la République ( que nous défendons !!)
les commentaires que j'ai écrit se basent sur le Code pénal
et non sur mon avis personnel, que je ne veux pas dévoiler sur ce topic pour ne pas s'égarer du sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MDL BVG
Maréchal de France
Maréchal de France
avatar

Nombre de messages : 1098
Age : 42
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: PA de sécurité   Dim 19 Aoû - 22:52

Tout à fait, ce que tu as noté est très complet, mais comme je l'ai noté, il faut y ajouter la ZMS qui "écarte" parfois la notion de légitime défense:

Un intrus pénètre dans une ZMS, le sommations d'usage sont les suivantes
"halte,
halte ou je fais feu,
halte ou je fais feu"
puis feu autorisé.

Ce qui ne correspond pas vraiment à la notion de légitime défense du code civil...........

Je valide cela après recherche sur mon autre ordi.

@+




J'me casse ABC
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
captaindédé
Général d' armée
Général d' armée
avatar

Nombre de messages : 983
Age : 49
Localisation : Lille
Date d'inscription : 09/05/2006

MessageSujet: Re: PA de sécurité   Dim 19 Aoû - 22:55

Est-ce que la notion de légitime défense s'applique alors, dans une ZMS ?
marsouin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MDL BVG
Maréchal de France
Maréchal de France
avatar

Nombre de messages : 1098
Age : 42
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: PA de sécurité   Dim 19 Aoû - 23:42

Dans le style "Mea culpa", voici les éléments du TTA 123 "Instruction sur la sécurité en temps normal du personnel, des installations et des matériels militaires" édition 2001:

"47 - USAGE DES ARMES ET CONDITIONS D'OUVERTURE DU FEU (annexe I)

L'usage des armes est un acte particulièrement grave qui ne peut se justifier que dans le cadre de la légitime défense de personnes.
Le personnel militaire de l'armée de terre qui assure la garde des installations et des matériels ne peut faire usage de son arme, en temps de paix, que dans le cas de la légitime défense, de soi-même ou d'autrui, prévu aux articles 122-5 et 122-7 (éventuellement 122-6, dernier alinéa) du Code pénal (cf. annexe I, page 35). L'ouverture du feu se fait alors sans sommation.

Il est donc indispensable que les consignes données au personnel soient simples, parfaitement claires et ne lui laissant aucune possibilité de doute. En conséquence, les cadres doivent connaitre parfaitement les modalités d'usage des armes.

Les règles de sécurité à cet égard sont très strictes. Elles comportent :
- une instruction rigoureuse des cadres, dispensée sous la responsabilité du chef de corps et portant sur :
¤ le service des armes,
¤ l'attitude à observer face à des actions malveillantes (vol, sabotage, séquestration, procédés terroristes), commises avec ou sans violence,
¤la pratique régulière du tir (une séance par mois au minimum),
- l'interdiction de distribuer des munitions à blanc au personnel porteur de l'armement de sécurité,
- la rédaction de consignes précisant les signes distinctifs à utiliser lors des exercices à double action ou avec plastron pour permettre l'identification en tous temps d'un élément ami.

Les officiers et sous-officiers, désignés pour assurer la sécurité du personnel sont porteurs d'armes individuelles approvisionnées, plombées et reliées aux détenteurs par un cordon de sécurité.

471- Au cours des exercices et des déplacements à l'extérieur des enceintes militaires

Dans le cadre de la défense de l’armement, l’usage des armes ne peut être envisagé qu’en cas de vol ou de tentative de vol avec violence perpétré par un ou des individus armés (arme blanche, arme à feu) et lorsque l’agression ne peut être repoussée par d’autres moyens. donc différent de la légitime défense?

472- Dans les zones protégées et en ZMS


En cas de pénétration sans autorisation dans une zone protégée ou une ZMS, tout doit être mis œuvre pour appréhender ou permettre d'appréhender l'intrus dans le cadre de l'article 73 du code de procédure pénale, sans pour autant abandonner la mission de garde et de protection.

473- Hors ZP et ZMS :

En cas de pénétration frauduleuse dans une installation militaire, l'intrus doit être appréhendé comme s'il s'agissait d'une intrusion en ZP ou en ZMS. Il faudra toutefois être en mesure d'apporter la preuve du caractère frauduleux de la pénétration (effraction par exemple). A défaut, le pouvoir du personnel de sécurité se limitera à l'interpellation de l'intrus et à la mise en œuvre des forces de l'ordre."

ensuite:

"ANNEXE I
à l'instruction n° 4300/DEF/EMAT/BOI/EUR/DR du 2 septembre 1992


DROIT DE FAIRE USAGE DES ARMES
DANS LE CADRE DE LA LEGITIME DEFENSE

BASES LEGALES

Le principe de la légitime défense est fondé légalement pour tous les citoyens sur trois articles du Code pénal :

Article 122-5

« N’est pas pénalement responsable la personne qui, devant une atteinte injustifiée envers elle-même ou autrui, accomplit dans le même temps, un acte commandé par la nécessité de la légitime défense d’elle-même ou d’autrui, sauf s’il y a disproportion entre les moyens de défense employés et la gravité de l’atteinte. »

« N’est pas pénalement responsable la personne qui, pour interrompre l’exécution d’un crime ou d’un délit contre un bien, accomplit un acte de défense, autre qu’un homicide volontaire, lorsque cet acte est strictement nécessaire au but poursuivi dès lors que les moyens employés sont proportionnés à la gravité de l’infraction ».

Article 122-6

« Est présumé avoir agi en état de légitime défense celui qui accomplit l’acte :

1° Pour repousser, de nuit, l’entrée par effraction, violence ou ruse dans un lieu habité.

2° Pour se défendre contre les auteurs de vols ou de pillages exécutés avec violence. »

Article 122-7

« N’est pas pénalement responsable la personne qui, face à un danger actuel ou imminent qui menace elle-même, autrui ou un bien, accomplit un acte nécessaire à la sauvegarde de la personne ou du bien, sauf s’il y a disproportion entre les moyens employés et la gravité de la menace. »

APPLICATION DE LA LEGITIME DEFENSE PAR LES MILITAIRES DANS LE CADRE DE LA REGLEMENTATION

Le militaire reçoit une arme et des munitions pour l'exécution d'une mission qui peut être :

- soit de garde ou de protection,
- soit de sécurité des exercices et des déplacements, pour assurer sa propre sécurité, celle des militaires participant à l'exercice ou au déplacement.

Les conséquences de son tir (décès ou blessure de l'agresseur) feront l'objet d'une enquête judiciaire et le juge décidera, soit au niveau de l'instruction, soit dans son jugement, s'il y a eu ou non légitime défense.

Dans tous les cas, l'usage des armes doit être justifié par une agression grave, actuelle et impossible à contenir par d'autres moyens.

La riposte doit être proportionnée à l'agression et ne pas dépasser les besoins de la nécessité.

a) Pour qu'une agression soit qualifiée de grave, il faut qu'elle se manifeste sous forme d'un risque certain de coups ou de blessures pour le militaire lui-même ou pour une autre personne, en vue de les mettre hors de combat ou de les placer dans l'impossibilité d'assurer leur mission. De simples menaces par la voix ou par le geste ne peuvent justifier l'ouverture du feu a priori.

b) Pour qu'une agression soit qualifiée d'actuelle, il faut qu'elle se caractérise par son imminence. A ce titre, l'ouverture du feu ne doit donc pas être prématurée, c'est-à-dire qu'elle ne doit pas intervenir alors que la sentinelle ne court encore aucun danger. En outre, le feu ne peut être poursuivi après l'interruption de l'agression.

c) Pour qu'une agression soit impossible à contenir autrement que par l'usage des armes, il faut que la sentinelle menacée ait tenté, par tous les moyens à sa disposition (tels que l'habileté, la persuasion, la force ou l'appel à l'aide), de maîtriser ou de neutraliser son agresseur et n'ouvre le feu qu'à la seule condition d'avoir épuisé l'ensemble de ses possibilités de riposte ou d'être dans une situation telle qu'elle ne puisse rien faire d'autre qu'utiliser son arme.

d) Enfin, la légitime défense de soi-même ou d'autrui suppose de la part du défenseur l'exercice d'une riposte strictement proportionnée à la gravité de l’attaque :
- quant aux moyens employés,
- quant à l’intensité de la riposte.

NB : proportionnalité ne signifie pas équivalence : Par exemple, on peut riposter à une attaque à l'arme blanche par l'ouverture du feu, et non nécessairement avec une baïonnette. Il faudra dans ce cas que l'attaque soit imminente ou en cours et que l'agresseur soit en mesure d'atteindre sa victime.

La riposte ne peut être exercée sans aucune autre intention que celle de faire cesser l’agression.

Si elle est engagée par anticipation, outre sa proportionnalité il devra être démontré d’une part l’intention de tuer ou de blesser de l’agresseur, et d’autre part l’imminence de l’attaque, pour que la responsabilité pénale du défenseur soit dégagée.


CAS PARTICULIER DE LA DEFENSE DES BIENS (art. 122-5 alinéa 2 et 122-6 alinéa)

La jurisprudence a étendu la notion de légitime défense au cas d’attaque contre les biens pourvu que soit respectée la proportionnalité, de la riposte par rapport à l’agression ; la défense doit être proportionnée à l’attaque et ne pas dépasser les besoins de la nécessité.

Les juridictions pénales, qui se montrent particulièrement exigentes sur la notion de proportionnalité de la riposte par rapport à l’agression, admettent la légitime défense des biens à condition que les moyens employés respectent la vie de l’agresseur et ne dépassent pas la stricte nécessité du but poursuivi.

L’usage des armes ne peut être envisagé en dehors des cas de légitime défense des personnes. Il existe toutefois une présomption de légitime défense en cas de vol (notamment d'armement) exécuté avec violence (Article 126-6 (dernier alinéa) du code pénal. Cette disposition concerne en particulier le personnel armé, lors des exercices et déplacements (y compris les défilés et prises d’armes), dans le cadre du décret n°82-105 du 28 janvier 1982, modifiant le décret n°67-1268 du 26 décembre 1967 portant règlement du service de garnison ). Dans ce cas, c'est la violence exercée sur la ou les personnes, qui, si elle est impossible à contenir par d'autres moyens, pourra justifier de l'usage des armes .
Cette disposition n’exclut toutefois pas l’usage des armes par les sentinelles affectées à la garde des biens et des installations si, s’étant interposées pour en empêcher le vol ou la destruction, elles encouraient de ce fait un risque grave, imminent et impossible à contenir par d’autres moyens.



CONCLUSION

En définitive, face à la difficulté de préciser nettement les limites de la légitime défense, tout personnel militaire, doté d'une arme et de munitions doit savoir, quelles que soient les circonstances de sa mission :

- de jour comme de nuit,
- à l'intérieur ou à l'extérieur d'une ZMS ou d'une zone non sensible,
- lors de déplacements, d'activités ou d'exercices en zone libre ou sur terrain militaire,

qu'il se trouve en état de légitime défense, s'il est l'objet ou le témoin d'un acte d'agression grave ou violent et si la riposte est proportionnée à l’attaque.

A ce titre, il a le droit et le devoir, à condition que l'agression ne puisse être maitrisée par d'autres moyens, d'ouvrir le feu sans procéder aux sommations. Le tir doit être immédiatement suspendu dès que l'agression cesse."

C'est clair non? scratch

Je vois surtout que le tireur sera confronté à lui même, qu'aucun texte ne lui viendra en soutien, voire même le contraire

Mes conclusions: mieux vaut bien savoir utiliser son arme, car le tir de neutralisation est largement préférable au tir de "destruction"

J'me casse ABC
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
halboulet
1e classe
1e classe


Nombre de messages : 31
Date d'inscription : 07/09/2006

MessageSujet: Re: PA de sécurité   Dim 19 Aoû - 23:57

Mon cher MDLBVG,je crois que tu n'as pas compris le sens de mon message ,je ne faisais qu'énoncer des vérités sans les approuver forcement.
Je te rappelle à toute fin utile qu'un bon de perception d'armement signé par ton CDU,ne fait pas fonction d'ordre de mission.
Quand à l'antimilitarisme de certains juges,libre à toi de penser qu'elle est due à un complexe de persecution de ma part,je souhaite simplement de ne jamais en faire les frais.
Je peut te citer une loi en vigeur chez nos voisins et amis et qui n'as pas cours chez nous:celle de détenir à son domicile son arme de service y compris lorsqu'il s'agit d'une arme ayant une capacité de tir full-auto qui je te rappelle ne peut être détenue même à titre privé par un particulier en France.
Tu sais j'ai moi-m^me souvent appliqué le plan B et libre à toi de penser avoir affaire à un "baliseur" ou un boulet
Bonne soirée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-François BRILLANT
Admin
Admin


Nombre de messages : 4959
Localisation : Derrière mon APN
Date d'inscription : 13/03/2006

MessageSujet: Re: PA de sécurité   Lun 20 Aoû - 8:18

Calmons le jeu et posons les valises :
> le post de BVG faisant référence au TTA 123 a le mérite de rappeler à tous les règles établies par les textes.
> il est clair... que ce n'est pas très clair, et qu'il est très largement fait appel à l'appréciation :
+ individuelle" dans le feu de l'action"
+ "judiciaire" par la suite...

En ce qui me concerne j'en tire une conclusion qui n'engage que moi et ne se vérifira jamais puisque je ne suis plus personnellement impliqué :
ne sortir le PA de sécurité de son étui et en faire usage que si l'un de vos personnels a déjà été égorgé, de la sorte nul ne pourra contester la notion de légitime défense.

Il ne me reste plus qu'à brûler des cierges pour que DL ne soit jamais confrontée à une situation de ce genre...

> Halboulet : ce n'est pas être un "baliseur" que d'être réaliste. Et ton allusion à certaine disposition d'esprit existante au sein de la Magistrature est plus que fondée...

_________________
S + KOH - Souffre et Potasse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kalinou
1e classe
1e classe
avatar

Nombre de messages : 8
Localisation : 77
Date d'inscription : 25/08/2007

MessageSujet: Re: PA de sécurité   Lun 27 Aoû - 4:46

Alors pour parler de ce que je connais un peu... (La législation sur les armes on en a mangé en école de police Very Happy )

L'Infraction de Port d'Arme Prohibé (PAP) : Arme directement accessible par l'individu (A la ceinture, holster, sur le siège passager d'une bagnole...) C'est un délit puni d'une peine d'emprisonnement, donc possibilité d'interpell', menottage et possibilité d'une mise en Garde à Vue. (Et pour une 1ère Cat. c'est banco, le parquet suivra)

La Détention illégale d'Arme : Arme conservée au domicile uniquement. En sachant que les forces de l'ordre ne pénètrent au dom' que dans des cadres déterminés par la loi. (Perquisitions, Mandats de justice, Etat de nécessité, etc...) C'est un Délit, mais 'faut déjà que les policiers aient une raison de venir frapper à ta porte.

La détention d'arme est accordée par la Prefecture sous certaines conditions. Mais une détention est effectivement nécessaire pour chacune des armes détenues.

Le Transport illégal d'Arme : Arme non accessible de façon directe par l'individu (Arme dans un sac fermé, dans un compartiment verrouillé...) En sachant que même si l'arme est démontée et munitions mises à part, celà consitue encore légalement l'infraction délictuelle.

Il faut donc faire attention et surtout prendre ses patins.

Concernant la Légitime Défense au 122-5 du CP.

Ne jamais déclarer avoir pris le temps de viser la jambe plutôt que la tête... C'est un tir de riposte (acte réflexe)... Faire cesser une atteinte injustifiée réelle et actuelle par un acte de défense nécessaire simultané et proportionné.

En sachant qu'elle s'applique également dans le cadre de la défense d'une tierce personne.

Quelques cas de LD contraires aux croyances populaires...

Un individu pointant une arme à feu vers toi ou en direction de tes hommes avec l'intention manifeste d'en faire usage -> Légitime Défense, même sans ouverture de feu préalable de l'individu.

Un individu armé "seulement" d'un couteau s'apprétant à planter l'un de tes hommes sans que ces derniers ne puissent se soustraire au coup (qui peut blesser gravement ou tuer...) -> Légitime Défense, ouverture du feu.

Et bien d'autres...

Citation :
471- Au cours des exercices et des déplacements à l'extérieur des enceintes militaires

Dans le cadre de la défense de l’armement, l’usage des armes ne peut être envisagé qu’en cas de vol ou de tentative de vol avec violence perpétré par un ou des individus armés (arme blanche, arme à feu) et lorsque l’agression ne peut être repoussée par d’autres moyens. donc différent de la légitime défense?
Pour te répondre, ça relève de la LD mais à l'article 122-6 du CP Wink

Et pour terminer, en pratique ça se passe comme ça si tu ouvres le feu avec décès de l'individu neutralisé :

- Placement en Garde à Vue d'office, mise en examen sur Homicide Volontaire.
- Arme, étui(s) analysés par la Balistique pour reconstitution.
- Autopsie du macab'
- Audition sur les faits (et aveux de l'Homicide Volontaire avec mention de l'irresponsabilité pénale de la LD)
- Fin de GAV, reconnaissance par le Parquet de LD
- Tu es reconnu coupable d'Homicide Volontaire, mais tu n'es pas pénalement responsable, et du fait laissé libre sans aucune poursuite pénale.

Si l'individu est blessé gravement, il faut immédiatement lui porter assistance (En faisant appel aux Pompiers et/ou en usant des gestes de premiers secours) sous peine d'être mis en examen pour Non assistance à personne en péril vu l'article 223-6 du CP.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pmo
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 1568
Age : 54
Localisation : 78
Date d'inscription : 18/11/2006

MessageSujet: Re: PA de sécurité   Mar 28 Aoû - 21:18

La "bonne" solution intermédiaire serait peut être la mise en dotation, en complément, d'une bombe lacrymo !
Vos "amis" de la SNPE sont prêt à vous faire une démonstration de leur collection "automne hiver 2007"....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://servir-et-defendre.com/
LGD_501
Caporal
Caporal
avatar

Nombre de messages : 57
Age : 60
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: PA de sécurité   Mer 29 Aoû - 14:35

david a écrit:
PA de securite?
qu'est ce que c'est que ca? Surprised

si mes souvenirs sont bons,2 sommations.
A la 3eme,on arme.

Euh... Je crois que c'est çà un PA de sécurité... Mais bon, je peux me tromper!...
www.phila-colmar.org/IMG/jpg/PA_De_Gaulle_4.jpg

dehors
J'me casse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Milo
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 1543
Age : 50
Date d'inscription : 09/08/2006

MessageSujet: Re: PA de sécurité   Mer 29 Aoû - 21:04

LGD_501 a écrit:
david a écrit:
PA de securite?
qu'est ce que c'est que ca? Surprised

si mes souvenirs sont bons,2 sommations.
A la 3eme,on arme.

Euh... Je crois que c'est çà un PA de sécurité... Mais bon, je peux me tromper!...
www.phila-colmar.org/IMG/jpg/PA_De_Gaulle_4.jpg

dehors
J'me casse

Celle-là, j'attendais qu'on la fasse Very Happy

Mais non, là, il s'agit d'un Porte-Aéronefs et non d'un Pistolet Automatique .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LGD_501
Caporal
Caporal
avatar

Nombre de messages : 57
Age : 60
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: PA de sécurité   Jeu 30 Aoû - 11:59

Milo a écrit:
Celle-là, j'attendais qu'on la fasse Very Happy
Bah il fallait bien que quelqu'un se dévoue!... tape gueule
dehors
J'me casse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: PA de sécurité   

Revenir en haut Aller en bas
 
PA de sécurité
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» CRS - Compagnies Républicaines de Sécurité
» ASSOCIATION SNAC *Sécurité de la Nourriture de nos Animaux de Compagnie*
» Au travail, sur la route, je suis 100% sécurité !
» cahier d'activité sur la sécurité - symboles de danger
» [Grand Thème] La politique de sécurité routière

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum réserve opérationnelle :: Informations sur la réserve opérationnelle :: Vos questions-
Sauter vers: