Forum réserve opérationnelle

Nouvelle adresse du forum : SERVIR & DEFENDRE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Accusé et radié de l'armée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ros
1e classe
1e classe


Nombre de messages : 3
Age : 29
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 29/08/2007

MessageSujet: Accusé et radié de l'armée   Mer 29 Aoû - 1:52

Bonsoir tout le monde, je ne prendrais pas le risque de trop me présenter, mais je suis caporal de réserve... enfin, jusqu'à aujourd'hui.

En effet, c'est à la fois un gros coup de guelle et un sondage (voir même demande de conseils) à propos d'un gros pépin qui m'est tombé sur la tronche ce lundi.

Il y a celà quelques mois, une journée de formation a été annulée, or j'avais reçu un OC de mon CIIRAA quelque jour auparavant. Des semaines passent et je reçoit un courrier avec une FIRR vierge et une note me demandant de bien vouloir remplir la FIRR pour le jour en question, un rappel tout à fait banal et fréquent (et oui... dans la réserve, il manque souvent des papiers... des pièces à refaire... à corriger...).
Je rempli duement ma FIRR et la renvoie.

Un beau jour, au mois de juin ou juillet, on me téléphone sur mon portable pour me dire qu'il y avait un soucis avec la FIRR, qu'ils ont reçu une date qui ne correspondait à aucune de mes journées effectuées cette année, ce fameux jour de formation qui n'a jamais eu lieu.
On em demande donc si j'ai effectué une période ou non. Je répond que je ne m'en rapelle plus étant donné qu'il y avait plein de journée de ce genre prévues et plein de ces journées qui ont été annulées au dernier moment par manque d'effectif. On me demande ce que je veux donc en faire de cette FIRR, je répond alors que j'en sais rien, que si j'ai été là ce jour en question, qu'elle poursuive sa route et que sinon, poubelle et basta, erreur administrative et de communication entre le CIIRAA et le BPM Réserve, probablement.

Je suis alors convoqué pour travailler le 27 et 28 août. Ce lundi matin, j'arrive donc au bureau et l'ont me demande d'aller voir mon commandant d'unité. Alors... j'y vais et voilà qu'il me dit que le commandant du CIIRAA n'est pas du tout content à propos d'une ancienne FIRR et que ça allait me causer beaucoup de tort !
Très surpris j'ai donc demandé de quoi il s'agissait.
On m'annonça que j'étais accusé de falcification de document, utilisation de faux et de tentative de détournement de fonds, que le commandant de la base était très en pétard qu'un caporal de réserve tente de dérober l'argent de la République.

De mieux en mieux... j'ai d'abord cru à une blague, visant à me faire un peu flipper pour que je sois "à l'avenir" plus carré et vigilant quand je rempli mes paperasses administratives.

Mais j'ai changé de couleur lorsqu'une demi-heure plutard j'étais convoqué avec mon commandant d'unité devant le commandant de base pour m'expliquer. J'ai tenté de lui expliqué la chose, qu'il s'agissait d'une erreur de ma part, d'une étourderie et juré sur mon honneur que je n'ai jamais voulu truander qui que ce soit (j'ai bien dit tenté, car c'est la première fois que je le rencontrais et qu'il m'adressait la parole en 3 ans... et en plus c'est pour me gueller dessus).
Résultat, je me suis un peu chié dessus, car le couillomètre était à -10 à ce moment. Le colonel me regarda et hochait de la tête quand je parlais... puis me coupa court en me demandant si je voyait sur lui un gros nez rouge et des oreilles décollées... bien évidement j'ai pas joué au con et dit que "non, mon colonel". Il renchérit de ne pas le prendre pour un imbécile et me donna 2 alternatives.

Soit je me fais blâmer et j'en paye les conscéquences, coupable ou pas, celà impliquant que pour tous postes à pourvoir dans un ministère (défense, santé, etc...), concours ou monté en grade, je peux oublier car ça fera une grosse tâche indélibile dans mon dossier militaire ; de plus mon contrat ne sera pas renouveller et me ferai radier de l'armée ; et encore une couche en me disant que je risquais d'aller au tribunal, avec amande et prison en sursis.

Soit... je démissionne dans les 24h et mon dossier passe à la poubelle, je quitte l'armée de moi même et celà ne laissera aucune trace de cette histoire.

En ce moment, vous devez vous dire "c'est quoi cette connerie ?!", et bien c'est ce qui vraiment passé hier matin. On ne m'a pas laissé le choix de m'expliquer ou de me justifier, ni même de plaider mon innocence, la décision était prise avant même que je rentre dans son bureau.

Pour moi, l'armée de réserve était une fierté, ça me tennait beaucoup à coeur et j'y avais fait mes preuves, au bureau comme sur le terrain, en m'illustrant dans pas mal de raids nationnaux et internationnaux, double médaille d'or lors l'AIR RAID 2006 par exemple. Je n'ai jamais eu d'antécédants pénalisant, j'ai toujours été au maximum correct et dans le droit chemin, ayant le bac depuis 3 ans maintenant, j'aurais pu depuis longtemps passer Sous-officier mais j'ai préféré mériter ce futur grade en passant d'abord première pompe, caporal, capo-chef puis sergent.
De même qu'à côté, je préparais mon dossier EOPN...

Et voilà qu'à cause d'un papier qui a mal été interprété, je me retrouve accusé à tort dans cette histoire à dormir debout, sans défense et l'ont me m'ordonne de choisir entre la peste et le colérat.
Le lendemain, n'ayant pas signé ma démission forcée, j'ai eu une relance de "menaces" (informations transmise du commandant de base à mon commadnant d'unité et qui me la transmise) encore plus dense, me rajoutant que si je ne signais pas ma démission avant la fin de la journée, je risquais 30 jours d'arrêt ferme.

Là vous vous demandez "mais personnes n'a tenté de le défendre ce gars ?", et bien pas de chance pour moi, j'effectue des périodes au bureau essentiellement en période estivale, juillet ou août ; et depuis l'été dernier, toute mon unité a changé, de place, de chef, de personnel, de secrétaire... bref, personne ne me connaissait et donc personne ne pouvait défendre mon cas où dire d'office "mais nan, faut pas l'accuser, on le connait bien ce jeune capo, c'est un mec bien, motivé, comme il en faut...".

Du coup, suite aux "menaces" qui m'attendaient si je ne jettais pas l'éponge et le commandant de base qui téléphonait toutes les demi-heure à mon commandant d'unité pour savoir si j'avais signé ma démission (apparement il en parlait même à table à midi), j'ai cèdé et rempli ma lettre de démission contre mon gré en fin de journée.
On m'a alors demandé de finir ma journée normalement et à l'issue de rendre mon badge à l'entrée base.

Voilà, fin de l'histoire du Caporal de réserve que j'étais.

J'aurais souhaité avoir vos avis par rapport à cette "affaire" qui porte déjà mon nom sur cette base, la moitié des personnes sur base étaient déjà au courant et me dévisageaient tel un voleur (tout ça en deux jours, incroyable à quelle vitesse on peut avoir son honeur bafoué...) l'autre moitié me soutenant et pronnant que "c'est déguelasse qu'on te fasse ça", hélas ils étaient tout comme moi impuissant face au officiers supérieurs.

Que faire dans ces conditions... quand les intouchables n'admettent pas leurs erreurs et refusent de revenir sur leurs décisions, que pour eux l'administration n'est pas à mettre en cause, que la seule erreur viendrait de moi et qu'en plus c'est un acte apparement délibéré.

Pour moi le mot honneur, bien que ça peut faire rire certain, était important. Je faisais parti de la minorité qui défendais les intérets de l'armée et en faisais les éloges, j'étais fier de ce que j'étais devenu, j'avais du mérite car j'étais le seul de ma promo (2005) à être aussi actif, participant et représentant la France dans divers raids et autre challenges.
J'ai perdu foi en la justice et l'armée française et je me sens déshonoré...

No
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-François BRILLANT
Admin
Admin


Nombre de messages : 4963
Localisation : Derrière mon APN
Date d'inscription : 13/03/2006

MessageSujet: Re: Accusé et radié de l'armée   Mer 29 Aoû - 8:38

Je ne sais pas comment ça se passe dans l'Armée de l'Air, mais en principe tu as un président de catégorie, assisté d'un correspondant "Réserve" à qui tu devrais pouvoir t'adresser...

De plus, si de telles pratiques administratives ont (avaient) cours sur ta base, d'autres que toi ont certainement été confrontés à des "sacs de noeuds" du même tonneau...

Difficile pour nous de prendre position dans une affaire que nous ne connaissons pas...

_________________
S + KOH - Souffre et Potasse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pmo
Modérateur
Modérateur


Nombre de messages : 1569
Age : 53
Localisation : 78
Date d'inscription : 18/11/2006

MessageSujet: Re: Accusé et radié de l'armée   Mer 29 Aoû - 22:04

Pourrais je connaître le montant du préjucide financier causé?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://servir-et-defendre.com/
Ros
1e classe
1e classe


Nombre de messages : 3
Age : 29
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 29/08/2007

MessageSujet: Re: Accusé et radié de l'armée   Mer 29 Aoû - 22:12

Aucun, la FIRR en question a été "intercepté" avant d'être soldée.
Ma solde journalière est de l'ordre de 36-38€. (comme tout caporal de réserve).

Aux yeux du commandant du CIIRAA, j'ai donc tenté de détourner cette somme.

C'est ridicule mais pour eux c'est comme "qui vole un oeuf..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arsene
Adjudant Chef
Adjudant Chef


Nombre de messages : 345
Age : 106
Localisation : pas loin de la plage
Date d'inscription : 24/05/2006

MessageSujet: Re: Accusé et radié de l'armée   Mer 29 Aoû - 22:15

tu n'y crois plus, et bien tourne a page! la vie ne se limite pas à la réserve et peu importe ce que les autres pensent de toi
en avant vers la vie
pour le reste, je n'ai pas les tenants et aboutissants, donc, incapable de dire quoi que ce soit
ARSENE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://uir501503rcc.free.fr
pmo
Modérateur
Modérateur


Nombre de messages : 1569
Age : 53
Localisation : 78
Date d'inscription : 18/11/2006

MessageSujet: Re: Accusé et radié de l'armée   Mer 29 Aoû - 22:22

Je ne peux te donner que le même conseil que JF. Brillant:
contacter ton président de catégorie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://servir-et-defendre.com/
Benito
Sous Lieutenant
Sous Lieutenant


Nombre de messages : 476
Age : 28
Date d'inscription : 08/08/2006

MessageSujet: Re: Accusé et radié de l'armée   Sam 8 Sep - 14:46

Si tu as un avocat tu peux demander conseil, vu que cette histoire est trop louche, et qu'on t'a "forcé" de signer une lettre de démission, en usant du chantage (c'est très grave).

D'autant plus que toute la paperasse administrative est laborieuse et qu'une erreur est très vite arrivée. Tu peux aussi je pense remonter un peu plus haut dans la hiérarchie et expliquer ton cas par courrier, voire écrire une lettre recommandée au ministère de la défense (si tu es dans ton droit après tout pourquoi pas ?). Et puis tu n'es plus dans l'armée donc ces officiers ne sont plus les tiens.

Je ne suis pas juriste et je ne connais pas l'affaire, mais si tu as été victime d'une injustice il ne faut pas en rester là, surtout si on a bafoué ton honneur. En te forçant de démissionner, ces officiers ont commis une erreur que tu peux retourner contre eux, surtout si toi tu n'es pas coupable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
david
Sergent Chef
Sergent Chef


Nombre de messages : 229
Age : 46
Localisation : Belfort
Date d'inscription : 08/03/2007

MessageSujet: Re: Accusé et radié de l'armée   Lun 10 Sep - 10:46

drole d'histoire.
Il me semble qu'il y a un delais pour revenir sur ta demission.Ensuite,comme il fut dit plus haut,tu peux t'adresser a ton president de categorie.
Tout ce patacaisse pour 40 euros.L'etat est tant a la rue que ca.
Par contre,chapeau pour etre reste calme.Car colon ou pas ,normalement,une fois signer la lettre de demission,c'est moi qui lui aurait amener en personne.
Plus d'histoire de galons,donc,salade de phallange.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benito
Sous Lieutenant
Sous Lieutenant


Nombre de messages : 476
Age : 28
Date d'inscription : 08/08/2006

MessageSujet: Re: Accusé et radié de l'armée   Lun 10 Sep - 14:19

Dans le pire des cas, si le délai pour revenir sur ta démission existe bien et qu'il est écoulé, on peut revenir judiciairement sur une démission forcée.

Seulement il faut prouver qu'il y'a eu usage de chantage ou tout autre méthode illégale. Officier ou pas, devant la loi et la jurisprudence, c'est Mr Tartenpion.

Surtout que si tu vas devant un tribunal, une accusation aussi grave pour 40 € (c'était bien pour une journée de solde ? ou plusieurs ?), suite à une erreur administrative, il n'y a aucune raison que tu sois reconnu coupable de quoi que ce soit.
Il y'aurait 30 erreurs pour un total de 4000 euros de soldes on pourrait admettre que c'est bizarre. Mais 40 euros vraiment ...

Te laisse pas faire et fonce.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-François BRILLANT
Admin
Admin


Nombre de messages : 4963
Localisation : Derrière mon APN
Date d'inscription : 13/03/2006

MessageSujet: Re: Accusé et radié de l'armée   Lun 10 Sep - 17:15

Du calme !

1°) Nous ne connaissons ni les tenants, ni les aboutissants de cette histoire,
2°) Nous n'avons qu'une version des faits,
3°) Je suis extrèmement surpris, pour ce qui me concerne, que les supérieurs du Caporal "X" aient monté un tel bin's pour 40 Euros.

Donc, on s'abstient de "faire monter la mayonnaise".

L'intéressé a reçu les seuls conseils qu'il était possible de lui donner, il n'a pas même jugé utile d'en accuser réception ou de remercier ceux qui ont pris la peine de lui répondre.

Quant à lui recommander d'offrir une "salade de phalanges" à un Officier supérieur, celà me semble non seulement hors de propos, mais de plus assez inadapté...

"Voie de faits sur une personne détentrice de l'autorité de l'Etat, dans l'exercice de ses fonctions...", une idée du "tarif" ? Suspect

_________________
S + KOH - Souffre et Potasse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
david
Sergent Chef
Sergent Chef


Nombre de messages : 229
Age : 46
Localisation : Belfort
Date d'inscription : 08/03/2007

MessageSujet: Re: Accusé et radié de l'armée   Mar 11 Sep - 0:04

Jean-François BRILLANT a écrit:

"Voie de faits sur une personne détentrice de l'autorité de l'Etat, dans l'exercice de ses fonctions...", une idée du "tarif" ? Suspect

Diffamation et atteinte a l'honneur.Fut un temps malheureusement caduque,cela ce reglait d'homme a homme ,avec 2 temoins.

Des reglements de compte entre grades et non grades ont toujours existe.
Et ni l'un,ni l'autre,allait se plaindre.
Enfin,il y a 15 piges,c'etait comme ca. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-François BRILLANT
Admin
Admin


Nombre de messages : 4963
Localisation : Derrière mon APN
Date d'inscription : 13/03/2006

MessageSujet: Re: Accusé et radié de l'armée   Mar 11 Sep - 0:29

Mais :
1) tu n'as absolument aucun élément te permettant d'affirmer qu'il y a diffamation,
2) dans ce pays, que ça plaise ou non, il y a des lois et des règles,
3) les légendes, les "chansons de gestes" ou le récit des exploits des "mecs couillus" qui ont "foutu sur la gueule" du Colonel Machin ou du Capitaine Truc j'en ai entendu par paquets de treize à la douzaine... bien peu étaient fondés sur la réalité,
4) même il y a quinze ans, j'aurais bien aimé voir le "carnet de chanson" d'un Caporal qui aurait levé la main sur un Colonel...

Mais, j'dis ça, j'dis rien. Tout le monde sait bien que je ne suis qu'un "vieux con"...

Soit dit en passant, le titre de ce topic est, déjà à la base, erroné. En effet "Ros" n'a pas été "radié" de l'Armée. Il en a démissionné...

_________________
S + KOH - Souffre et Potasse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arsene
Adjudant Chef
Adjudant Chef


Nombre de messages : 345
Age : 106
Localisation : pas loin de la plage
Date d'inscription : 24/05/2006

MessageSujet: Re: Accusé et radié de l'armée   Mar 11 Sep - 17:29

euh, j'suis peut être idiot, mais dans l'AT, on n'émarge pas seule sa fiche d'activité (ex 522-12...) y'a du monde qui signe derrière!!! avant l'envoi à ce cher CTAC
alors on boit frais, on regarde le ballon ovale, on range ses phalanges là où cela va bien et on redescend en pression (pour moi, c'est un demi)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://uir501503rcc.free.fr
Jean-François BRILLANT
Admin
Admin


Nombre de messages : 4963
Localisation : Derrière mon APN
Date d'inscription : 13/03/2006

MessageSujet: Re: Accusé et radié de l'armée   Mar 11 Sep - 19:01

Merci Mon Révérend respect

J'en arrivais à me demander si j'étais à ce point "à côté de mes pompes"...

Tu a parlé de demi ?

En voilà une idée qu'elle est bonne !

_________________
S + KOH - Souffre et Potasse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pmo
Modérateur
Modérateur


Nombre de messages : 1569
Age : 53
Localisation : 78
Date d'inscription : 18/11/2006

MessageSujet: Re: Accusé et radié de l'armée   Mar 11 Sep - 21:15

Tout doux bijou! tout doux!
En effet buvons frais et restont calme.
Nous n'avons entendu qu'un son de cloche.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://servir-et-defendre.com/
captaindédé
Général d' armée
Général d' armée


Nombre de messages : 983
Age : 48
Localisation : Lille
Date d'inscription : 09/05/2006

MessageSujet: Re: Accusé et radié de l'armée   Mar 11 Sep - 22:01

Zen, soyons zen !

Tavernier ! A boire !

marsouin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Accusé et radié de l'armée   Aujourd'hui à 3:12

Revenir en haut Aller en bas
 
Accusé et radié de l'armée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Recherche PHOTOS MARINE pour le musée de l'armée
» L'armée Normande !
» 2 décembre : Nocturne au Musée de l'armée à Bruxelles
» l'armée suisse
» Crash d'un hélicoptère de l'armée: 2 blessés graves

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum réserve opérationnelle :: Informations sur la réserve opérationnelle :: Vos questions-
Sauter vers: