Forum réserve opérationnelle

Nouvelle adresse du forum : SERVIR & DEFENDRE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Turquoise : mettre fin au massacre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jean-François BRILLANT
Admin
Admin


Nombre de messages : 4963
Localisation : Derrière mon APN
Date d'inscription : 13/03/2006

MessageSujet: Turquoise : mettre fin au massacre   Mar 23 Oct - 21:56

http://alsacereserve.jeun.fr/histoire-militaire-f113/le-drame-rwandais-t2675.htm?sid=d198bcef7970f8c9da1f7ce311268815

Du 22 juin au 22 août 1994, 3.000 soldats français, sous le commandement du Général LAFOURCADE, se sont interposés entre factions rwandaises pour mettre fin à l'horreur.

Le Général LAFOURCADE, les Colonels ROBARDEY et HOGARD m'ont autorisés à vous faire partager leur témoignage sur le drame rwandais.

Aujourd'hui certains remettent en cause l'action de la France au Rwanda, portant à l'encontre de l'Armée Française des accusations ignobles, alors que la France et son Armée furent seules à intervenir.

_________________
S + KOH - Souffre et Potasse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pmo
Modérateur
Modérateur


Nombre de messages : 1569
Age : 53
Localisation : 78
Date d'inscription : 18/11/2006

MessageSujet: Re: Turquoise : mettre fin au massacre   Mar 23 Oct - 22:21

Oui, mais notre intervention a gêné tellement de monde...!
La "communauté internationale" avait décidé de laisser "faire" (personne ne voulait mourrir pour le Rwanda), alors notre intervention voulue de consort par le chef de l'état et son premier ministre (donc par la France unanime).....
Bref on peut être fier de Turquoise! pour rétablir la paix , il faut beaucoup de "doigter".

_________________
"La guerre c'est comme la chasse. Mais, à la guerre, le lapin tire." (Charles De Gaulle)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://servir-et-defendre.com/
Clairon
Adjudant
Adjudant


Nombre de messages : 272
Localisation : Là où la plaine est fumante et tremble sous juillet ....
Date d'inscription : 31/08/2006

MessageSujet: Re: Turquoise : mettre fin au massacre   Mer 24 Oct - 0:23

pmo a écrit:
Oui, mais notre intervention a gêné tellement de monde...!
La "communauté internationale" avait décidé de laisser "faire" (personne ne voulait mourrir pour le Rwanda), alors notre intervention voulue de consort par le chef de l'état et son premier ministre (donc par la France unanime).....
Bref on peut être fier de Turquoise! pour rétablir la paix , il faut beaucoup de "doigter".

Personne ne voulait mourir ... 10 paras-commandos belges y ont laissé leur vie dans des conditions atroces et dans des circonstances pas encore pleinement élucidées (attitude du commandant de la MINUAR, ordres spécifiques donnés à ses soldats de la part de leurs supérieurs belges, instructions imprécises aux mesures à prendre en cas de danger, qui a ordonné d'éxecuter ces soldats, ....)

Le Rwanda a été aussi une à l'origine d'une très importante crise pour le défense belge ...

Bien entendu la crise d'une institution ne peut en aucun cas être comparée à l'ignominie de génocides tels que le Rwanda a connu .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-François BRILLANT
Admin
Admin


Nombre de messages : 4963
Localisation : Derrière mon APN
Date d'inscription : 13/03/2006

MessageSujet: Re: Turquoise : mettre fin au massacre   Mer 24 Oct - 9:26

Le massacre, le 7 avril 1994, de Mme Uwilingiyimana - qui était 1er Ministre du gouvernement légal du Rwanda - et des 10 para-commando belges, chargés de sa protection, a été l'élément déclencheur du retrait presque total de la MINUAR, commandée par le Général canadien Roméo DALLAIRE. Ce dernier attendait le premier prétexte pour "prendre de la distance". La Belgique a retiré la totalité de ses troupes et a laissé son ancienne colonie sombrer dans le chaos.

Pour en avoir parlé avec quelques "vieux soldats" du 2e Bataillon Commando en mai 2006, je peux affirmer que la colère, la honte et l'amertume sont loin d'être effacées dans leurs rangs.

Les germes du conflit inter-ethnique qui ravage, aujourd'hui encore, le Rwanda et le Burundi remontent à 1937, quand la Belgique (qui administre alors le Rwanda) introduit des cartes d'identité qui précisent l'ethnie du porteur...

_________________
S + KOH - Souffre et Potasse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clairon
Adjudant
Adjudant


Nombre de messages : 272
Localisation : Là où la plaine est fumante et tremble sous juillet ....
Date d'inscription : 31/08/2006

MessageSujet: Re: Turquoise : mettre fin au massacre   Mer 24 Oct - 17:19

Jean-François BRILLANT a écrit:

Les germes du conflit inter-ethnique qui ravage, aujourd'hui encore, le Rwanda et le Burundi remontent à 1937, quand la Belgique (qui administre alors le Rwanda) introduit des cartes d'identité qui précisent l'ethnie du porteur...

L'histoire a en effet une mémoire tenace, et certaines initiatives ineptes et idiotes peuvent se payer au prix fort, des années, voire des siècles après ... le fameux "repasse-plats" de l'histoire ...

Maintenant ces 10 paras n'étaient pour rien dans ces décisions "coloniales" ... un peu comme si des jeunes allemands étaient aujourd'hui éxécutés par des groupuscules israélites, du fait de la "responsabilité" de leurs grand-parents ou arrière-grand-parents ...

Clairon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-François BRILLANT
Admin
Admin


Nombre de messages : 4963
Localisation : Derrière mon APN
Date d'inscription : 13/03/2006

MessageSujet: Re: Turquoise : mettre fin au massacre   Mer 24 Oct - 18:00

Ces 10 malheureux ont été victimes :
> de l'indécision d'un chef que d'aucuns qualifient de "Général de salon", > de l'immobilisme de la communauté internationale,
> des "magouilles" de ceux qui ont armé les assassins des présidents rwandais Juvénal Habyarimana et burundais Cyprien Ntaryamira,
> de ceux qui, dès 1990, ont agi en sous-main pour préparer l'instabilité de l'Afrique des grands lacs pour piller, en toute tranquilité, les ressources du Kivu...

_________________
S + KOH - Souffre et Potasse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clairon
Adjudant
Adjudant


Nombre de messages : 272
Localisation : Là où la plaine est fumante et tremble sous juillet ....
Date d'inscription : 31/08/2006

MessageSujet: Re: Turquoise : mettre fin au massacre   Mer 24 Oct - 19:51

Jean-François BRILLANT a écrit:
Ces 10 malheureux ont été victimes :
> de ceux qui, dès 1990, ont agi en sous-main pour préparer l'instabilité de l'Afrique des grands lacs pour piller, en toute tranquilité, les ressources du Kivu...

N'oublions pas en effet que le Congo/Zaire (surtout l'Est) est considéré comme une "honte géologique", tant ce territoire regorge de ressources naturelles (cuivre, uranium, diamant, or, et bien d'autres richesses encore). C'est ce qui a rendu la Belgique très, très riche durant la 1e moitié du 20e siècle, malgré 2 guerres et occupations assez dures économiquement parlant.

Clairon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Babar
1e classe
1e classe


Nombre de messages : 30
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: Turquoise : mettre fin au massacre   Mer 24 Oct - 21:18

+ Première phrase de Dallaire quand il a su qu'on lui confiait le commandement de la MINUAR : "c'est où le Rwanda?"

+ Oui et non pour les germes du conflit...la mention ethnique sur la carte d'identité décidée par le colon belge n'a effectivement pas aidé.
En fait cette initiative malheureuse est l'expression d'une politique belge qui a gelé des rapports sociaux et politiques qui étaient autrement plus souples qu'on ne le reconnaît aujourd'hui.

Mais il faut plutôt chercher dans les années 40-50 au sortir de la 2e guerre mondiale quand nombres de peuples colonisés parlent et rêvent d'émancipation.

Après avoir joué les Tutsi de 1918 (départ des Allemands de la région) jusqu'au début des années 50, les Belges voyant le roi (tutsi) du Rwanda et l'aristocratie parler d'indépendance comme dans nombre de pays africains alors retournent leur veste à vitesse grand V.

Après un soutien inconditionnel à la minorité dirigeante du pays, ils font le forcing accompagnés de l'Eglise catholique
(l'éducation à cette époque est le fait des religieux et l'élite administrative/bureaucratique du pays, hutu comme tutsi, est formée principalement d'anciens catéchumènes...cf le premier président du Rwanda et le premier gouvernement de la 1ere République du Rwanda) pour préparer les Hutu à éventuellement prendre le pouvoir à condition bien sûr que eux ne parlent pas d'indépendance.

"Qui ose gagne"...sur ce coup là les Belges perdent sur tous les tableaux!

Ils bouleversent en une décennie environ un ordre établi depuis plus d'un demi-millénaire et qui bien que contesté sert encore de référentiel à tous les Rwandais alors.
Les Tutsi ne supportent pas ce qu'ils peuvent estimer (à tort ou à raison) comme un lâchage et une trahison.
Les Hutu sont bien contents de voir introduit le jeu démocratique au Rwanda..."un homme, une voix" dit le slogan, ce qui va leur permettre de faire d'une pierre deux coups : bouter le colon dehors (les élites intellectuelles tutsi comme hutu s'accordaient sur ce point dès la fin des années 40)...et renverser l'ordre séculaire royal "pour la majorité, par la majorité."

ATTENTION : bien qu'employé ici en terme de blocs, ces opinions n'étaient pas figées et les dites communautés (castes, états, ethnies) certainement pas monolithiques.
Il conviendrait même de préciser que pour le paysan rwandais moyen sur sa colline, ces questions le dépassent quelle que soit son ethnie.
Tant que son lopin de terre lui permet de faire vivre sa famille...les querelles évoquées ci-desus sont d'abord le fait d'une minorité dans chaque camp car rares étaient celles et ceux au fait des réels jeux de puissance et de pouvoir...et surtout qui avaient une éducation minimale pour pouvoir suivre le débat.

Comme à l'accoutumé, une poignée dans chaque camp a joué sur des peurs, des croyances et des idées reçues tant à l'intérieur qu'à l'extérieur du pays pour convaincre du bien fondé de ses opinions et points de vue.

Des Tutsi ont voté en 1959 puis 1961 en faveur de la fin de la monarchie et pour la république et sont restés au Rwanda par la suite...nombre y ont même prospéré, chose que beaucoup pensent impensable dans une république rwandaise que beaucoup ont présenté comme "une version tropicale du fascisme".
Des Hutu ont quitté le Rwanda en 1959, 1961 et 1962 (année du retour à l'indépendance) parce qu'ils ne comprenaient pas la fin de l'ancien ordre, de vivre dans un pays sans roi et sans chef, etc...

Si Français et Britanniques n'ont pas forcément toujours fait mieux dans leurs anciennes colonies, il faut reconnaître que dans l'ensemble les décolonisations belges et portugaises sont celles qui se sont le moins bien passées.

Guerres civiles longues (Angola et Mozambique...plus d'un quart de siècle sans paix depuis les années 70)
Massacres massifs à caractère génocidaire ET génocide (Burundi et Rwanda)
Gabegie, gaspillage, sous-développement chronique en dépit de fabuleuses potentialités et re-guerre civile (Congo-Kinshasa...l'ancienne "propriété personnelle" du roi Léopold).

Et à l'exception du Mozambique peut-être, aucun de ces pays (même l'Angola et ses diamants et son pétrole qui fait le bonheur de la Chine et des USA) n'est vraiment encore sorti de l'ornière.

Dernière nuance cependant : le Blanc ne peut être tenu pour seul responsable.
Si il a pu instrumentaliser certains antagonismes (Portugal en Angola, entre les Noirs de l'intérieur et les Mulâtres métis de la côte),
figer des contextes sociaux-politiques qui étaient en réalité plus souples qu'ils ne paraissaient au premier abord (la question Hutu/Tutsi au Rwanda et Burundi)
sa responsabilité ne serait exonerer le Noir de ses propres actes, avant comme après la décolonisation.

+ Si il n'y avait que le Kivu au Congo à piller...Clairon rappelle bien que ce pays est un "scandale géologique"...tout le monde veut sa part du gâteau...d'ailleurs le retour en force (et dans des conditions pas franchement avantageuses pour les locaux) des pointures mondiale des industries extractives (métaux précieux, hydrocarbures, métaux stratégiques) rappelle hélas la même ruée sur ces matières premières à l'époque coloniale.
Les Congolais ne sont pas au bout de leurs peines...

+ Feu le lieutenant LOTIN et ses hommes sont tombés probablement un peu pour tout ça...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Turquoise : mettre fin au massacre   Aujourd'hui à 22:42

Revenir en haut Aller en bas
 
Turquoise : mettre fin au massacre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» comment réaliser ce maquillage turquoise?
» Question existentielle : que mettre avec cette robe ?
» peut on mettre un kiddy sur un siège dos route?
» Où mettre les remerciements ?
» Scans "Action contre le massacre des cétacés aux îles Féroé"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum réserve opérationnelle :: Le bar du mess :: A propos de...-
Sauter vers: