Forum réserve opérationnelle

Nouvelle adresse du forum : SERVIR & DEFENDRE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 EUFOR Tchad-RCA : Hâtons-nous lentement…

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jean-François BRILLANT
Admin
Admin


Nombre de messages : 4963
Localisation : Derrière mon APN
Date d'inscription : 13/03/2006

MessageSujet: EUFOR Tchad-RCA : Hâtons-nous lentement…   Mer 30 Jan - 10:34

Le 28 janvier les ministres européens des affaires étrangères ont, enfin, décidé de l'envoi dans l'est du Tchad et le nord-est de la République Centrafricaine de 3.700 soldats qui seront en charge de la sécurisation extérieure des camps qui abritent plus de 400.000 personnes déplacées aux confins tchado-soudanais.

La zone d'intervention s'étale sur 800 kilomètres du nord au sud et 400 kilomètres d'est en ouest. C'est la plus importante opération militaire de l'Union européenne depuis la mise en place de la PESD (Politique européenne de sécurité et de défense), elle ne bénéficie d'aucune assistance militaire de l'OTAN.

Les atermoiements qui ont marqués la mise en place de cette opération traduisent, s'il en était besoin, les réticences des partenaires de la France à s'impliquer dans ce qui apparaît de plus en plus comme un soutien direct au régime d'Idriss Déby.

A elle seule, la France fournira 2.100 hommes (près de 60% des effectifs), 9 hélicoptères sur 12 et le plus gros des avions de transport. Quant au financement… il n'est pour l'heure assuré qu'à hauteur de 15% ! Allemagne et Royaume Uni n'enverront pas de soldat sur le terrain…
Que dire de la MINUAD, la "Force Hybride" des Nations Unies et de l'Union Africaine, que l'EUFOR doit "soutenir" ? Forte de 20.000 soldats et 6.000 policiers, elle ne sera sans doute pas en place avant… juin ou juillet 2008 ! Il est vrai que les contributeurs ne se pressent pas au portillon !

Il est vrai que des menaces à l'encontre de l'EUFOR et de la MINUAD ont été émises tant par les rebelles tchadiens que par les soudanais…
Affaire à suivre…

_________________
S + KOH - Souffre et Potasse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-François BRILLANT
Admin
Admin


Nombre de messages : 4963
Localisation : Derrière mon APN
Date d'inscription : 13/03/2006

MessageSujet: Re: EUFOR Tchad-RCA : Hâtons-nous lentement…   Mer 30 Jan - 11:11

Un élément précurseur de l'EUFOR, composé d'une centaine de militaires français, suédois, irlandais, néerlandais et italiens sont arrivés à N'Djamena (où sera située la base logistique de l'opération) et à Abéché (siège du PC opérationnel).

L'EUFOR , composée de militaires de 14 pays ne sera pas fonctionnelle avant le mois de mars et opérationnelle avant la fin mai selon le général irlandais Patrick Nash, commandant en chef de l'opération !

Pendant ce temps les opératons militaires à la frontière tchado-soudanaise s'intensifient, avec notamment l'intervention – mardi 29 janvier - , en territoire soudanais, de l'aviation tchadienne.

Selon les rebelles, cette intervention aérienne n'a été possible que grâce à l'appui de la France et des troupes du dispositif "Epervier", en place depuis… 1986 ! Les Mirage F1CR basés à N'Djamena auraient réalisé des missions de reconnaissance préalablement aux frappes de l'aviation gouvernementale.

Pour les rebelles "la France est impliquée totalement dans la guerre et n'a aucune légitimité à faire partie d'une force internationale".

Les opposants à l'EUFOR n'ont, bien évidemment, pas manqué de souligner les risques de confusion entre Epervier et l'Eufor.
"Les deux entités sont séparées", a affirmé le 29 janvier le général Patrick Nash, qui soulignait cependant le rôle de "nation-cadre" joué par la France et expliquait que "si besoin, les Mirage d'Epervier pourraient venir en aide à l'Eufor".

Selon lui, le mandat donné à l'EUFOR par les Nations Unies est très clair et comporte trois volets :
> Protection des réfugiés et déplacés du Darfour, du Tchad et de Centrafrique (soit quelque chose comme 500.000 personnes),

> Sécurisation des ONG et de leurs approvisionnement,

> Appui des troupes de la MINUAD.

Le Général de Brigade Jean-Philippe GANASCIA – un Sapeur, passé par le 17e RGP et la Légion Etrangère - assure, depuis le 17 octobre 2007 (!), le commandement "opérationnel" de la force européenne.

_________________
S + KOH - Souffre et Potasse


Dernière édition par le Mer 30 Jan - 11:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-François BRILLANT
Admin
Admin


Nombre de messages : 4963
Localisation : Derrière mon APN
Date d'inscription : 13/03/2006

MessageSujet: Re: EUFOR Tchad-RCA : Hâtons-nous lentement…   Mer 30 Jan - 11:17

Communiqué de l'Union Européenne :

Opération militaire de l'UE au Tchad et en République centrafricaine
(EUFOR TCHAD/RCA)


Le 28 janvier 2008, l'Union européenne (UE) a pris la décision officielle de lancer l'opération militaire de transition dans l'Est du Tchad et dans le Nord-Est de la République centrafricaine (EUFOR TCHAD/RCA), conformément au mandat figurant dans la résolution 1778 (2007). Cette opération s'inscrit dans le cadre de la politique européenne de sécurité et de défense (PESD).

En menant une telle opération, l'UE renforce l'action qu'elle mène de longue date visant à faire face à la crise du Darfour, dans le cadre d'une approche régionale de cette crise.

Cette opération va être conduite avec l'accord des gouvernements tchadien et centrafricain.

Dans sa résolution 1778 (2007) du 25 septembre 2007, le Conseil de sécurité des Nations unies a approuvé la mise en place d'une mission des Nations unies en République centrafricaine et au Tchad (MINURCAT) et a autorisé l'Union européenne à déployer ses forces, pour une durée d'un an à partir du moment où celle-ci aura déclaré sa capacité opérationnelle initiale.

EUFOR TCHAD/RCA est une opération militaire de transition destinée à soutenir la présence multidimensionnelle des Nations Unies dans l'Est du Tchad et dans le Nord-Est de la République centrafricaine afin d'améliorer la sécurité dans ces régions. La mission de l'UE a plus particulièrement les objectifs suivants :

- contribuer à la protection des civils en danger, en particulier les réfugiés et les personnes déplacées,

- faciliter l'acheminement de l'aide humanitaire et la libre circulation du personnel humanitaire en contribuant à améliorer la sécurité dans la zone d'opérations,

- contribuer à la protection du personnel, des locaux, des installations et du matériel des Nations unies et assurer la sécurité et la liberté de circulation de son propre personnel, du personnel des Nations unies et du personnel associé.

Au regard de la situation sur le terrain, de l'immensité de la zone couverte et des difficultés logistiques, cette opération constitue un vrai défi pour l'UE.

Avec 14 Etats membres présents sur le terrain, 22 Etats membres présents au quartier général opérationnel (OHQ) et environ 3700 hommes, EUFOR TCHAD/RCA est l'opération la plus multinationale jamais envoyée en Afrique.

Le Général de Corps d'armée Patrick NASH (Irlandais) est le commandant de l'opération de l'UE, et le Général de Brigade Jean-Philippe GANASCIA (Français), le commandant de la force de l'UE. Le quartier général opérationnel est situé au Mont Valérien (France).

EUFOR TCHAD/RCA dispose d'un mandat approprié lui permettant l'usage de la force armée si nécessaire. Elle est indépendante, impartiale et neutre.

Le budget pour les coûts communs de l'opération militaire s'élève à EUR 119,6 millions.

La mise en place d'EUFOR TCHAD/RCA s'inscrit dans le cadre d'un ensemble de mesures visant à renforcer l'engagement de l'UE en soutien d'une solution à la crise au Darfour. Tous les instruments de l'Union européenne - diplomatiques, politiques et financiers - sont mobilisés pour soutenir ces efforts. Les principaux éléments, tous liés, comprennent :

- un soutien accru aux efforts de l'Union africaine (UA) et de l'ONU pour relancer le processus politique en vue d'une solution durable,

- l'accélération de la mise en place de l'opération hybride UA/ONU au Darfour (UNAMID).

- une mobilisation accrue afin d'assurer le financement de l'aide humanitaire ainsi que l'accès humanitaire.

A cet égard, la Commission européenne soutiendra la mission de police des Nations Unies qui aura pour tâche d'aider au maintien de l'ordre dans les camps de réfugiés et s'agissant des concentrations de personnes déplacées aux alentours près de la frontière du Darfour.

La Communauté européenne financera également, de façon substantielle, la réhabilitation et la reconstruction de zones de retour pour les personnes déplacées pour des actions notamment de reconstruction, de médiation et de renforcement des capacités administratives, nécessaires pour améliorer la sécurité dans les zones couvertes par la mission UE/ONU.

Ces différentes actions seront prolongées grâce aux fonds du 10ème Fonds européen de Développement (FED), avec EUR 299 millions pour le Tchad et EUR 137 millions pour la République centrafricaine pour la période 2008-2013

_________________
S + KOH - Souffre et Potasse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clairon
Adjudant
Adjudant


Nombre de messages : 272
Localisation : Là où la plaine est fumante et tremble sous juillet ....
Date d'inscription : 31/08/2006

MessageSujet: Re: EUFOR Tchad-RCA : Hâtons-nous lentement…   Mer 30 Jan - 13:46

Et si vous saviez la foire d'empoigne qu'a été la négociation pour mettre en place cette force et le joyeux b...el qui s'annonce entre le commandement Irlandais et Français ...

Enfin, comme disait un certain Général .... L'Europe, L'Europe, L'Europe ....

Clairon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-François BRILLANT
Admin
Admin


Nombre de messages : 4963
Localisation : Derrière mon APN
Date d'inscription : 13/03/2006

MessageSujet: Re: EUFOR Tchad-RCA : Hâtons-nous lentement…   Ven 1 Fév - 10:44

"Le déploiement de l'Eufor peut être retardé parce que clairement l'emploi de la voie terrestre pour déplacer la logistique va être retardé", a déclaré le Général français Jean-Philippe GANASCIA jeudi 31 janvier, évoquant "un délai de quelques jours".

Toujours selon le Général GANASCIA : "Le déploiement de principe de la force, son calendrier (...) ne seront pas perturbés par les actions militaires qui ne les concernent pas directement".

Il précise également : "Je ne serai concerné (par d'éventuelles actions militaires des rebelles) que si lors de leur passage, ils menacent ou attaquent la population (...), les organisations non gouvernementales (...) ou le personnel de l'ONU"

"Je ne connais ni rebelles, ni ethnies, ni bandits, ni déserteurs, ni je ne sais quoi". (...) Je ne connais que des gens qui entreront dans un cercle de violence et ceux-là, quels qu'ils soient, d'où qu'ils viennent, prennent le risque d'affronter la force et croyez-moi, je prendrai le risque de les affronter" a-t-il affirmé.

Selon le Général Ganascia, l'EUFOR devrait atteindre son niveau opérationnel initial au début du mois de mars...

_________________
S + KOH - Souffre et Potasse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-François BRILLANT
Admin
Admin


Nombre de messages : 4963
Localisation : Derrière mon APN
Date d'inscription : 13/03/2006

MessageSujet: Re: EUFOR Tchad-RCA : Hâtons-nous lentement…   Sam 2 Fév - 15:18

L'envoi des premiers soldats autrichiens et irlandais de l'EUFOR est reporté "sine die" en raison de l'instabilité qui règne actuellement au Tchad...

L'opération "européenne" risque bien de se transformer en opération "franco-française"...

_________________
S + KOH - Souffre et Potasse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mdl36
Aspirant
Aspirant
avatar

Nombre de messages : 444
Age : 43
Localisation : indre
Date d'inscription : 01/09/2006

MessageSujet: Re: EUFOR Tchad-RCA : Hâtons-nous lentement…   Sam 2 Fév - 19:19

Ou comment se faire niq... en beauté.

Des dois je me demande si on ne devrait pas plutôt arrêter de s'accrocher à nos "poussières d'Empire", les Anglais sont plus pragmatiques en ce domaine je crois...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-François BRILLANT
Admin
Admin


Nombre de messages : 4963
Localisation : Derrière mon APN
Date d'inscription : 13/03/2006

MessageSujet: Re: EUFOR Tchad-RCA : Hâtons-nous lentement…   Sam 9 Fév - 11:04

Sous la protection de militaires français appartenant au dispositif "Epervier", d'autres militaires – dont des français – assemblent les préfabriqués qui abriteront la base logistique de l'EUFOR Tchad-RCA. Pour le Général Ganascia, aucun risque de "confusion des genres" : "Il y a une force en présence, pourquoi la négliger au nom d'une transparence poussée à l'excès ? […] Le risque d'amalgame est entretenu parce qu'on a les mêmes uniformes qu'Épervier et qu'on parle français, mais nous avons un statut particulier" déclare-t-il sans ciller.

Pendant ce temps la valse des "faux culs" continue de plus belle. Certains "partenaires" de la France dans l'opération de sécurisation de la frontière tchado-soudanaise mettent en avant la participation française majoritaire, estimant qu'elle est la preuve des manoeuvres de la France pour conforter sa mainmise sur la région en se dissimulant derrière une opération internationale.

Ils oublient – pudiquement – de rappeler que c'est en raison de leur manque d'empressement à engager des troupes qui a obligé la France à "mettre le paquet"…

Alfred Gusenbauer, le chancelier autrichien, déclarait le 6 février :
"Si l'un des pays membres de l'Eufor prenait activement part aux combats en mettant des troupes à disposition d'une des parties, l'UE devrait reconsidérer l'engagement de l'EUFOR".
Certains esprits mal tournés voient dans ses paroles un rideau de fumée lui permettant de préparer le retrait des autrichiens de l'EUFOR. Il est vrai que s'ils sont du niveau de ceux qu'il a fallu "escorter" de leur hôtel au camp Kossei, il vaut mieux qu'ils restent au Tyrol…

Du côté du gouvernement français, tout le monde jure ses grands dieux que "Aucun soldat ni aucune force spéciale n'ont été engagés" (Général Christian Baptiste) ou que "Jamais, il n'y a eu aussi peu d'interventions de la France. Et je prétends même que c'est cela qui est nouveau" (Bernard Kouchner).

16 tonnes de munitions, plusieurs dizaines de Milan… "appui logistique"… les clichés des Mirage F1CR "appui renseignement"… les DAMI "Aide à la formation"… "Cachez ce sein, Madame, que je ne saurais voir"

L'EUFOR dans tout ça ? Elle continue à se hâter lentement : "Notre capacité opérationnelle initiale est retardée de trois semaines, elle devrait intervenir fin mars" estime le Général Ganascia dont la tâche ne sera pas facile. Les rebelles occupent le terrain entre N'Djamena et Abéché. Leur présence représente une menace potentielle pour l'EUFOR. "Nous sommes politiquement neutres, mais ceux qui entreront dans un cycle de violence, dans notre zone de mandat, prennent le risque de se trouver opposés à nous" déclare le Général Ganascia. Espérons que nos "partenaires" soient un peu plus combatifs que les valeureux tyroliens...

_________________
S + KOH - Souffre et Potasse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: EUFOR Tchad-RCA : Hâtons-nous lentement…   

Revenir en haut Aller en bas
 
EUFOR Tchad-RCA : Hâtons-nous lentement…
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Swatch Shu Uemura (tons verts/bleus-verts/jaunes)
» oune video eud tcheu nous
» nos enfants nous épatent
» Ne nous fais pas entrer en tentation, mais délivre-nous du méchant. — Mat. 6:13.
» qu'est-ce qui nous conviendrait ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum réserve opérationnelle :: Armées françaises :: Actualités militaires-
Sauter vers: