Forum réserve opérationnelle
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Forum réserve opérationnelle

Nouvelle adresse du forum : SERVIR & DEFENDRE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-19%
Le deal à ne pas rater :
SSD interne M.2 NVMe Crucial P2 (CT1000P2SSD) – 1 To
87.54 € 107.99 €
Voir le deal

 

 L'Escadron de Circulation du 526ème Bataillon du Train

Aller en bas 
AuteurMessage
wax78
Caporal
Caporal


Nombre de messages : 87
Age : 45
Localisation : Le Pecq - Yvelines
Date d'inscription : 31/08/2006

L'Escadron de Circulation du 526ème Bataillon du Train Empty
MessageSujet: L'Escadron de Circulation du 526ème Bataillon du Train   L'Escadron de Circulation du 526ème Bataillon du Train EmptyJeu 8 Mai - 21:05

Bonjour tout le monde,

suite de mes aventures au sein de l'EC:

Week end d'instruction 12-13 Avril 2008

C'est le premier week end de l'escadron de circulation auquel nous, ex stagiaires de la FMIR, avont l'honneur de participer.
Comme toujours, nous ne connaissons pas le programme, mais nous sommes surs que les cadres nous ont concocté un week end sympa.
RDV à 7h15 devant les batiments de l'EC. J'arrive pile poil à l'heure, je rejoins mes camarades de ma section ainsi que mes futurs collegues de l'EC.
Direction l'armurerie, pour la perception des FAMAS, de l'ANF1 et des munitions, ça sent le combat tout ça! On embarque avec nos paquetages direction Poigny la forêt, on commence à connaitre le coin.
Départ en fin de matinée et arrivée la bas juste pour manger. Mais avant de nous remplir l'estomac, on monte la tente modulaire, une tente énorme utilisée surtout pour les PC commandement.
Une fois la tente modulaire ainsi que nos tentes montées, on mange avec les cadres. C'est la première différence frappante avec la formation, plus de cohésion avec les cadres, ils ne sont plus que nos formateurs, on travaille tous pour l'escadron.
Du coup, l'atmosphère est beaucoup plus détendu, et nous sommes plus libres qu'avant. Mais attention, meme si les moments de rigolades sont présents, il faut être sérieux quand même.
L'après midi sera divisée en 3 ateliers. Nous passons par peloton, je retrouve dans le mien un CPL que j'ai eu l'occasion d'avoir en tant que formateur. Premier atelier, on nous présente le matériel avec lequel on aura à travailler, panneaux, piquets, divers objets en rapport avec la circu.
Ensuite, direction le pas de tir pour le premier tir sur AANF1 (mitrailleuse de 7.67mm). Rien à voir avec le FAMAS, beaucoup de recul, tir allongé, et en binôme, l'un charge pendant que l'autre tir. Mais c'est plaisant, heureusement qu'on a les BAB, parceque c'est bien plus bruyant.
Après le tir, direction le dernier atelier pour le premier cours d'appui mouvement, au programme, explication des gestes pour se faire comprendre par les usagers, c'est un cours ludique mais on comprend petit à petit la difficulté de nos missions. Se faire comprendre, premièrement, et éviter les erreurs
car une mauvaise indication peut très vite déborder sur des problèmes plus graves, imaginez un convoi de chars leclercs que vous avez mal aiguillé et qui se retrouvent bloqué à un endroit ou bien une partie d'un convoi qui ne prend pas la même direction que le reste de la rame!
On finit l'après midi sous quelques gouttes de pluie, on mangera plus tard, car du combat est prévu dès le début de soirée. Dès 21h on part pour une progression en tiroir, mission: reconnaître un itinéraire et sécuriser les zones à risques. Beaucoup de marche, on se poste, on court, on attend, on se poste, on repart...
Bref, rien de bien compliqué mais c'est crevant, on finira la mission à 1h du matin.
Direction dodo, pour lever à 6h30. Démontage des tentes, de la tente modulaire, et préparation des véhicules pour un retour au QGL. Mais avant une petite mise en application des cours d'appui mouvement. Un jalonnage est prévu dans les villages voisins pour notre retour. Une mauvaise indication (coucou PJ, lol) nous fera faire un bon détour, pas évident de se faire comprendre, je vous l'avait dit!
Il est déja 11h, alors retour au QGL. Déjeuner vers 12h30, nettoyage des armes, réintégration, puis la remise en conditon du personnel avant de regarder nos foyers vers 18H.
Un week end enrichissant, et qui nous forme dès ce jour à l'appui mouvement. Vivement la suite...

Lundi 5 Mai 2008

Journée spéciale, confirmation des permis. Je suis convoqué à 8h à la CCAR pour confirmer mon permis P4. Je suis au RDV à 7h45, frais dispo, prêt à me séparer de mon confort de ma voiture pour retrouver la spartialité d'une P4, lol!
7h55, je découvre qui va être mon moniteur pendant les 100km que je vais faire pendant cette matinée. Après un petit tour dans le camp afin de me familiariser avec le véhicule, et hop c'est parti pour la route et 100km.
Les 100km se passeront tranquillement sous un beau soleil, niveau ambiance, on discute peinard avec le MDL pendant tout le voyage, sympatique, on discute de tout et de rien, j'ai apprecié cette discussion.
Après à peu près 2h de ballade, retour au QGL, c'est le bon le MDL me dit que j'ai mon papier rose (lol). Conduire la P4 m'a beaucoup plu, même si beaucoup de reflexes sont différents, la commande des clignotants n'est pas au volant,
il n'y a pas de 5ème vitesse, et c'est relativement BRUYANT! Normal avec un moteur de 504 peugeot! Ce n'est pas non plus un foudre de guerre mais elle fait bien le boulot qu'on lui demande, elle passe partout.
Je pensai confirmer mon permis moto, mais non ce ne sera pas pour cette fois. Tant pis!
En tout cas, permis confirmé.
Une mauvaise nouvelle pour l'ec, pas de mission pour le 8 mai, dommage je pensai bosser ce jour là, mais cela ne m'empechera pas de commémorer la mémoire de nos anciens. Je serai présent pour la commémoration sur l'esplanade du chateau le 8 Mai.
A ce propos, j'ai donc eu l'occasion d'assister en civil à cette cérémonie. J'ai apprécié le moment, beaucoup de respect pour les anciens combattans présents ce jour là, ainsi que pour ceux qui sont morts pour la France.
J'ai même croisé un SCH que je connaissai et un camarade de ma section. J'aurai préféré être en uniforme ce jour là mais ce sera pour la prochaine.
Revenir en haut Aller en bas
wax78
Caporal
Caporal


Nombre de messages : 87
Age : 45
Localisation : Le Pecq - Yvelines
Date d'inscription : 31/08/2006

L'Escadron de Circulation du 526ème Bataillon du Train Empty
MessageSujet: Re: L'Escadron de Circulation du 526ème Bataillon du Train   L'Escadron de Circulation du 526ème Bataillon du Train EmptyJeu 22 Mai - 16:28

Un peu de neuf chez nous...

21/05/08 Prise d’arme Présidentielle
Ma première mission opérationnelle, il s’agit d’apporter une aide au stationnement lors d’une prise d’arme aux Invalides à l’occasion des 30 ans d’OPEX.
RDV fixé devant l’EC à 7h45, j’arrive à 7h20 en treillis de défilé et je retrouve un collègue déjà présent depuis la veille au soir, on est ensuite rejoint par nos cadres, et par les autres collègues, dont certains que je connais déjà. On se prépare, on perçoit les effets blancs (plastrons, gants, sifflets, etc…) et on rajuste nos tenues avant le départ prévu à 9h45.
9h45 départ pour Paris, direction Les Invalides. Arrivé sur place, on peut pas se garer, certaines rues sont bloquées à cause de manifestations. On se gare alors où l’on peut.
Il est 11h30, des délégations militaires (légion, transmission, armée de l’air, marine, gendarmerie) sont déjà en place, une répétition était prévue à 11h. Je n’ai jamais vu autant de militaires de ma vie, lol.
On mange vite fait et je me désigne comme volontaire pour garder les véhicules de peur que la police nous les embarque en fourrière. Tous les autres partent dans la cour des Invalides pour aider au stationnement. Je me suis posté devant les véhicules, et je sers à la fois d’indicateur pour les touristes perdus, de modèle photo pour les touristes perdus mais qui veulent des photos, et j’intrigue beaucoup les passants…
1h30 plus tard, le CPL vient me relever pour que j’aille rejoindre les autres aux invalides. Je les rejoins, me poste selon les ordres du MDL. Ma mission : indiquer aux voitures venant de mon allée la direction de la sortie, rien de compliqué mais un peu de stress quand même, car je n’ai pas envie de foirer ma première mission.
Beaucoup de fierté et de joie que d’être aux premières loges aux Invalides, ça fait quelque chose. C’est un lieu chargé d’histoire et être là en donnant un peu de notre temps pour notre patrie, je trouve ça bien.
Les premières voitures arrivent, la mission se passe normalement, les gens comprennent mes gestes, donc je suis assez content de moi.
On passe quelques heures debout à attendre la cérémonie, mais je suis tellement content d’être là, que je ne vois pas le temps passer.
14h30, le ministre de la défense arrive, on le salue. 20mn plus tard, arrive le Père, on appelle le Président ainsi. On le salue aussi le plus fièrement possible. Intense moment, jamais vécu jusque là.
La cérémonie débute dans la cour d’honneur, mais nous restons au loin sur les parkings. Dommage j’aurai aimé l’apercevoir, ce sera peut être pour une autre fois.
45mn plus tard, une autorité veut sortir des invalides, problème : nous avons reçu l’ordre formel de ne laisser sortir personne avant le président. Je l’arrête donc et me poste devant sa voiture, il n’a pas l’air très content, mais on nous a appris que la mission primait sur la fonction et le grade, donc peu importe qui il est. Mais comme il s’échauffe un peu, on décide de rendre compte à nos cadres et de demander la conduite à tenir, on reçoit la consigne de le laisser sortir. Il part donc, non sans nous lancer quelques brimades, mais ça ne nous atteint pas, nous avons fait notre mission c’est tout. Je suis assez fier de ma conduite vis-à-vis de cet incident, j’ai su me montrer ferme et garder mon sang froid. Je lui ai expliqué de façon ferme mais courtoise les ordres qu’ils nous avaient été donné.
Le Président sort quelques minutes après. On a reçu comme instruction de d’organiser la dislocation du cortège en rangeant les voitures en colonnes 2 par 2, afin d’éviter le n’importe quoi lors de la sortie des véhicules. Les chauffeurs sont compréhensifs et obéissent à nos ordres. Ils doivent avoir l’habitude de toute façon.
16h30 FINEX. Retour au QGL pour réintégrer les effets blancs, manger, et faire un petit débriefing : nos cadres sont satisfaits de notre travail.
J’ai beaucoup aimé cette mission, plein de choses intéressantes, je suis assez fier de nous tous. On a fait du bon boulot, et il me tarde déjà de recommencer.

A bientôt,
CDR Wax78
Revenir en haut Aller en bas
Panzer
Ministre de la Défense
Ministre de la Défense
Panzer

Nombre de messages : 1533
Age : 31
Date d'inscription : 15/06/2007

L'Escadron de Circulation du 526ème Bataillon du Train Empty
MessageSujet: Re: L'Escadron de Circulation du 526ème Bataillon du Train   L'Escadron de Circulation du 526ème Bataillon du Train EmptyJeu 22 Mai - 17:05

Très intéréssant ! Merci et félicitations Smile
Revenir en haut Aller en bas
wax78
Caporal
Caporal


Nombre de messages : 87
Age : 45
Localisation : Le Pecq - Yvelines
Date d'inscription : 31/08/2006

L'Escadron de Circulation du 526ème Bataillon du Train Empty
MessageSujet: Re: L'Escadron de Circulation du 526ème Bataillon du Train   L'Escadron de Circulation du 526ème Bataillon du Train EmptyJeu 22 Mai - 17:20

SERGENT CHAR a écrit:
Très intéréssant ! Merci et félicitations Smile

Merci, merci. Ce n'est qu'un modeste résumé... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Jean-François BRILLANT
Admin
Admin


Nombre de messages : 4950
Localisation : Derrière mon APN
Date d'inscription : 13/03/2006

L'Escadron de Circulation du 526ème Bataillon du Train Empty
MessageSujet: Re: L'Escadron de Circulation du 526ème Bataillon du Train   L'Escadron de Circulation du 526ème Bataillon du Train EmptyJeu 22 Mai - 17:34

J'ai déplacé le topic dans la rubrique "ad hoc".

Excellent compte rendu !

Merci.

_________________
S + KOH - Souffre et Potasse
Revenir en haut Aller en bas
wax78
Caporal
Caporal


Nombre de messages : 87
Age : 45
Localisation : Le Pecq - Yvelines
Date d'inscription : 31/08/2006

L'Escadron de Circulation du 526ème Bataillon du Train Empty
MessageSujet: Re: L'Escadron de Circulation du 526ème Bataillon du Train   L'Escadron de Circulation du 526ème Bataillon du Train EmptyJeu 22 Mai - 17:52

Jean-François BRILLANT a écrit:
J'ai déplacé le topic dans la rubrique "ad hoc".

Excellent compte rendu !

Merci.

Double Merci Jean François!
Revenir en haut Aller en bas
pmo
Modérateur
Modérateur
pmo

Nombre de messages : 1567
Age : 58
Localisation : 78
Date d'inscription : 18/11/2006

L'Escadron de Circulation du 526ème Bataillon du Train Empty
MessageSujet: Re: L'Escadron de Circulation du 526ème Bataillon du Train   L'Escadron de Circulation du 526ème Bataillon du Train EmptyJeu 22 Mai - 22:30

45mn plus tard, une autorité veut sortir des invalides, problème : nous avons reçu l’ordre formel de ne laisser sortir personne avant le président. Je l’arrête donc et me poste devant sa voiture, il n’a pas l’air très content, mais on nous a appris que la mission primait sur la fonction et le grade, donc peu importe qui il est. Mais comme il s’échauffe un peu, on décide de rendre compte à nos cadres et de demander la conduite à tenir, on reçoit la consigne de le laisser sortir. Il part donc, non sans nous lancer quelques brimades, mais ça ne nous atteint pas, nous avons fait notre mission c’est tout. Je suis assez fier de ma conduite vis-à-vis de cet incident, j’ai su me montrer ferme et garder mon sang froid. Je lui ai expliqué de façon ferme mais courtoise les ordres qu’ils nous avaient été donné.
Bien !

Le Président sort quelques minutes après. On a reçu comme instruction de d’organiser la dislocation du cortège en rangeant les voitures en colonnes 2 par 2, afin d’éviter le n’importe quoi lors de la sortie des véhicules. Les chauffeurs sont compréhensifs et obéissent à nos ordres. Ils doivent avoir l’habitude de toute façon.

C'est leur métier et ce sont rarement des "perdreaux de l'année!"

_________________
"La guerre c'est comme la chasse. Mais, à la guerre, le lapin tire." (Charles De Gaulle)
Revenir en haut Aller en bas
http://servir-et-defendre.com/
wax78
Caporal
Caporal


Nombre de messages : 87
Age : 45
Localisation : Le Pecq - Yvelines
Date d'inscription : 31/08/2006

L'Escadron de Circulation du 526ème Bataillon du Train Empty
MessageSujet: Re: L'Escadron de Circulation du 526ème Bataillon du Train   L'Escadron de Circulation du 526ème Bataillon du Train EmptyMar 10 Juin - 16:36

09/06/08
Aujourd'hui au programme, confirmation du permis moto.
Convocation pour 8h, j'arrive un peu en avance à 7h45. Je rejoins un camarade de ma section qui vient pour la confirmation P4. On attend jusqu'à 8h30, on ne voit personne arriver, un SCH de la cellule réserve
nous prend en mains, et appelle pour savoir ce qu'il en est. Le MDL qui a organisé nous rejoint ensuite et nous qu'il y a un léger contre temps, le moniteur que l'on devait avoir est en notation pendant la matinée, et ne sera donc pas disponible. Il nous prévient que les confirmations ne se fairont pas avant le début de l'après midi, pas de problème, j'avais prévu ma journée. Pour occuper la matinée, le SCH nous donnera du boulot de secretariat à faire afin de l'aider un peu dans les taches rébarbatives. Rien de compliqué, mais c'est effectivement rébarbatif...
Vers 11h45, nous partons direction le bar pour boire un coup à la santé d'un ADC qui va partir à la retraite d'ici la fin de l'année, on part ensuite manger.
13h, on file au peloton transport afin de percevoir la P4 et la Cagiva pour moi. Je passe la confirmation avec un MDL avec qui j'ai eu l'occasion de travailler pendant la dernière prise d'arme.
Ca change radicalement de mon hornet . Moteur de 350cm3 en mono cylindre, démarrage électrique, enfin quand il marche, sinon c'est un kick, j'ai jamais démarré une bécane avec un kick, donc j'ai galéré un peu. Le MDL qui était avec moi a aussi galéré et on a décidé de la pousser pour la démarrer.
Une fois qu'elle est partie pas de souci. C'est plus lourd que je le pensai, et très haut. Je mesure 1m80 mais j'arrivai pas à poser les pieds des deux côtés. Le moteur répond suffisamment bien même si il faut accélérer beaucoup plus que sur une moto civile.
Niveau freinage, bof bof, le frein arrière est inexistant (ou presque) et celui de l'avant n'a que très peu de mordant, on est obligé d'anticiper un maximum. On a réussi à faire une petite pointe à 120 km/H quand même...
Retour au QGL après une ballade de 105km vers 16h.
Un moment sympa, une ballade entre militaires motards, avec les saluts des civils en motos. lol

Vivement la prochaine activité en moto.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




L'Escadron de Circulation du 526ème Bataillon du Train Empty
MessageSujet: Re: L'Escadron de Circulation du 526ème Bataillon du Train   L'Escadron de Circulation du 526ème Bataillon du Train Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Escadron de Circulation du 526ème Bataillon du Train
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum réserve opérationnelle :: La vie de vos unités de réserve :: Vos activités, vos expériences...-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser